Paroles d'Harvey Temps des Fêtes

Les chauffards de Charlevoix

IMGP9532

Ce matin lors de ma marche habituelle, je me suis fait arroser de la tête au pied par un ou une imbécile qui pouvait emprunter une deuxième voie. Si jamais tu lis ces lignes, sache que je te déteste. Tu aurais pu arrêter et t’excuser. C’était la moindre des choses. Mais des comportements d’incivilité, on en voit de plus en plus sur les routes de Charlevoix, même les chevreuils ne sont pas polis, ils n’arrêtent pas de traverser la route devant nos véhicules.

Un des plus grands manques de respect concerne les traverses de piétons lignées en jaune. Il y a une obligation d’arrêter pour les véhicules. En voyez-vous souvent qui respecte cette obligation? Celle au bas de la Côte Bellevue est un vrai tue-monde. Avec mes compagnes de marche, nous nous sommes donné comme mission d’éduquer les automobilistes, nous nous lançons hardiment sur la traverse le bras levé en forme de stop aux automobilistes qui arrivent. On m’a raconté qu’une gentille personne s’est arrêtée quand elle a vu mon amie qui voulait s’engager, mais l’autre arrivait tellement vite qu’il était impossible de s’arrêter, il s’est lancé dans l’autre voie à sens contraire.

Il me semble aussi que je me fais de plus en plus souvent couper la voie. Partout à La Malbaie, à Baie-Saint-Paul, à Saint-Aimé ou Les Éboulements. Les gens semblent ne plus pouvoir attendre 15 secondes de laisser passer une auto. Une fois ça va, mais c’est rendu très courant. Où tu vas pour être si pressé ?

Les pick-ups, ces monstres qui font vivre l’Arabie Saoudite tellement ils dépensent du gaz. Lorsqu’ils se stationnement dans les cours des centres commerciaux, ils prennent toute la place, la voie pour circuler y compris. Trouvez-vous ça le fun de sortir de votre parking quand vous avez un RAM ou un gros F-150 parqués à côté de vous? Je vous suggère de créer un parking exprès pour les pick-ups ou de les stationner dans une place où ils ne bloqueront pas la circulation.

Vous avez des clignotants sur vos voitures? Bien c’est pour les utiliser. Quand vous ralentissez, que vous avez l’air tout mêlé, on ne le devine pas que vous voulez tourner.

On est dans une région touristique, des fois ça ne roule pas vite, surtout sur la 362. En plus, il n’y a pas beaucoup d’occasions de dépasser, je n’aime pas ça, mais je ne me plains pas dans ces cas-là, ça pratique ma patience. Mais rouler à 60 km/heures dans une zone de 90, c’est plus frustrant. Une bonne raison pour écouter CIHO et penser à autre chose.

Celle-là concerne plus les gens de l’Est, car le segment Baie-Saint-Paul Québec est presque devenu une autoroute. Mais on arrive en haut du 2 voies de la Côte à Matou puis qu’il y a une “van” qui vient juste de s’engager sur la voie rétrécie, c’est gossant. Tu risques d’être pogné en arrière jusqu’à Clermont pareil dans l’autre sens sauf que maintenant il y a un bout à 2 voies. Il passe des centaines de milliers d’autos par année sur la 138 et on a encore un chemin de bois adapté.

Le transport en commun pourrait être une alternative à certaines de ces frustrations. Mais c’est difficile avec peu de population, des gens âgés et un grand territoire. Il y a des choses qui se font dont un transport régulier Baie-Saint-Paul vers La Malbaie aller-retour très bientôt. S’il ne faisait pas si froid, on pourrait embarquer dans la boîte des gros pick-ups. Il y a de la place, car j’en ai rarement vu un avec quelque chose dans sa boîte.

Ha suivre une gratte lors d’une bordée de neige, ça aussi c’est long. Et l’été les travaux routiers, le festival des cônes orange. Pas facile la vie d’utilisateurs des routes, des trottoirs et des parkings. D’autant qu’en arrière d’un volant on dirait qu’on est plus fort. On peut montrer le doigt, le poing, peser sur le “criard” les conséquences ne sont pas fortes et ça fait du bien.