Personnalité du jour

Sébastien ”Raoul Savary” Dhavernas, un homme sympathique et un personnage complexe.

sd5

Sébastien Dhavernas est présent dans le paysage artistique québécois depuis 50 ans. Il faut dire que sa vocation était tracée et qu’il a commencé très jeune. Né à Montréal, faisant suite à un drame familial ou un de ses frères est décédé à 26 ans, la famille vit des bouleversements . Son père et sa mère sont originaires de France et immigrent au Québec après la guerre. Un second drame secoue la famille avec la noyade de la mère de 4 enfants. Son père devient veuf, mais rencontre bientôt une femme qui a passé 5 ans sous l’occupation japonaise à Saigon au Vietnam et qui a souffert des conséquences des privations vécues. Il a aussi un grand-père qui a vécu au New Jersey et qui se considère comme un Américain francophone. C’est donc cette famille qui comptera finalement 7 enfants qui s’établit au Québec, plus précisément à Montréal et au sein de laquelle le jeune Sébastien développera son sens artistique qui touche aussi bien le théâtre que la musique.

Ses parents l’envoient étudier pendant un an dans un pensionnat en France. Ça ne se passe pas tellement bien, car Sébastien n’a pas vraiment le goût d’y être et le proviseur, au bout d’un an, se rend à l’évidence qu’un retour au Canada serait salutaire. Les études se poursuivent à Outremont où il obtient le diplôme du baccalauréat français qui jouit d’une aura de prestige. Au Cégep il commence à toucher à l’implication politique comme vice-président de l’association étudiante et organisateur de l’occupation du collège en 1968, l’année de toutes les rébellions.

En 1970, il entre au Conservation d’art dramatique d’où il gradue en 1973. Il passe l’année suivante en Europe, en commençant par Londres pour quelques mois, pour ensuite se diriger à Reims à l’école de Robert Hossein, géant de l’art dramatique en France. Il sera à son jeune âge, aide-metteur en scène au sein de cette école. Il passe ensuite au Théâtre National de Lyon pour terminer son séjour au Piccolo Theatro de Milan.

De retour au Québec, Sébastien se retrouve un peu en porte à faux de 2 promotions des écoles de théâtre et il doit se réinsérer dans un milieu qui a ses habitudes rythmées par les saisons artistiques ou théâtrales. Comme il a fait ses études primaires en anglais, il est parfaitement bilingue et il joue dans une première série à CBC Radio-Canada. C’est l’histoire de 5 familles vivant à différents endroits du Canada dont une résidente au Québec. Sur ces tournages, il côtoie Amulette Garneau et Pierre Dufresne. Il reverra ce dernier en Joseph-Arthur Lavoie dans le Temps d’une Paix. Si Toto dans Rue des Pignons vous rappelle quelque chose (fils de Jean Duceppe), c’était le rôle joué par Sébastien Dhavernas sous la direction d’Yvon Trudel. C’est ce dernier qui réalisera le Temps d’une Paix pendant une dizaine d’années. Le réseau s’élargit pour notre personnage parce qu’il connaît aussi Pierre Gauvreau l’auteur des textes de la série. Il passe donc les auditions pour le rôle de Raoul Savary et c’est toute une aventure qui débute.

Raoul Savary vient d’une famille riche de Québec, il a fait la guerre comme officier, il a une personnalité complexe. Malgré les différences de milieu, il développe une complicité silencieuse avec Rosanna Saint-Cyr. Il épouse Juliette qui devient membre de la bourgeoisie de Québec. La crise économique frappera durement Raoul Savary. Son interprète se souvient que Pierre Gauvreau arrivait en début de tournage et donnait aux comédiens tous les textes de la saison à réaliser. Ce qui est exceptionnel en télé. Yvon Trudel, le réalisateur donnait très peu d’indications aux comédiens et se fiait à leur talent. Sébastien Dhavernas a été touché par le personnage de Raoul en raison de ses propres racines familiales. Son grand-père et son frère étaient chirurgiens orthopédistes et parfois en famille ils racontaient les horreurs de la guerre quand ils devaient couper des membres à des soldats. Il a aussi été plongé dans la micro-société unique que l’on retrouvait à Pointe-au-Pic dans les années 20. Même si l’auteur parlait peu de la guerre, la réalité de plusieurs personnages était teintée de ces événements dramatiques.

Comme les autres comédiens déjà rencontrés pour MonCharlevoix.net, Sébastien se souvient d’étés festifs et agréables où se développaient un esprit de groupe remarquable et familial entre les comédiens.nes. Sébastien dit ”qu’il ne boudait pas le plaisir”, c’est-à-dire que ces jeunes comédiens.nes profitaient de l’atmosphère estivale tout comme le faisait Raoul Savary à la maison des Fournier. Sébastien Dhavernas pense que Le Temps d’une Paix a mis Charlevoix sur la map et que ça continue encore. Malheureusement, il n’est jamais revenu dans Charlevoix depuis la fin de la série. Ayant une maison secondaire dans les Laurentides depuis 30 ans, c’est plutôt là sa destination de villégiature.

raoul2

Au sortir du Temps d’une Paix, il se retrouve dans Chop Suey pour 2 saisons. Suivent ensuite Watatatow, Urgences, Scoop, 30 vies et récemment District 31 pour 7 épisodes. Il a aussi participé à différents rôles à 40 productions théâtrales. Il a été chef du département de théâtre du Cégep Lionel Groulx, un programme très reconnu, pendant 3 ans.

Il a fait énormément de doublage ou de surimpression vocale ainsi que la publicité. Il double systématiquement certains comédiens américains comme Sean Penn, David Arquette et Jeff Daniels, Il est la voix de Michelangelo dans les Ninja Turtles. Il est Voldemort dans Harry Potter à l’École des sorciers, etc. Il fait même des voix dans des jeux vidéo, notamment chez Ubisoft dans le très populaire ”Assasins Creed”.

Cette très forte implication dans cette industrie l’amène à s’impliquer dans les organismes de défense spécialisée et au conseil d’administration de l’Union des artistes. Il est nommé par le gouvernement fédéral à une commission du doublage et à un tribunal établi en fonction de la loi sur le statut de l’artiste.

En 2008, le gouvernement Harper mène une charge en règle contre le milieu artistique par des lois restrictives. Même s’il avait un passé indépendantiste, Sébastien se retrouve candidat libéral fédéral dans Outremont. Il est battu par 2000 voix par Thomas Mulclair. Il sera aussi candidat comme conseiller municipal dans Verdun, où il habite, dans l’équipe Coderre. Il siège au CA du réseau des Conservatoires pendant 9 ans. Il est donc une personne très impliquée.

Son épouse est la comédienne Michèle Deslaurier, qu’on peut voir et surtout entendre, entre autres, dans ”A la semaine prochaine.” Ils ont 2 filles, la plus jeune Gabrielle qui est psychoéducatrice auprès des adultes raccrocheurs et Caroline, comédienne ayant une carrière internationale aux États-Unis.

Sébastien Dhavernas a une longue carrière très bien remplie, mais pour nous, gens de Charlevoix et fans du Temps d’une Paix, il restera toujours un peu Raoul, un personnage que nous affectionnions. D’ailleurs, ce dernier confie qu’à Montréal, il est très peu reconnu dans cette grande ville cosmopolite, mais aussitôt qu’il sort un peu en périphérie on le reconnaît et le salue et parfois même on l’appelle Raoul.