Personnalité du jour

Christopher Kidd, le king des camions

DSC_0555

Je connais Christopher depuis sa naissance. Quand il est venu au monde, moi et ma blonde étions très proches de ses parents Josée Castonguay et Dave Kidd. Je connais aussi très bien ses grands-parents paternels Gilles Kidd et Nicole Drapeau originaires de mon beau Kamouraska. Sa soeur Élisabeth a aussi retenu l’attention récemment pour son implication pendant son secondaire.

C’est donc avec une affection particulière que j’ai décidé d’en faire une personnalité du jour. Maintenant âgé de 26 ans il a un beau parcours personnel et professionnel. Il est vrai que je veux aussi présenter des jeunes dans le cadre de cette chronique, car c’est entre leurs mains que se trouve l’avenir de Charlevoix. Après avoir jasé avec Christopher, je ne suis pas très inquiet.

Christo, comme je l’ai toujours appelé, a vécu son enfance et son adolescence chez Josée, sa mère, dans le quartier Tremsim. En bon habitant de Baie-Saint-Paul, il y fait toutes ses études primaires et secondaires. C’est un actif et à l’école, il a de la difficulté à rester assis. Son plaisir est d’avoir de longues conversations avec ses professeurs et comme il a un bon sens de l’humour, ce sont des moments dont il se souvient avec plaisir.

Comme son paternel a une passion pour le golf, il suit ses traces et de l’âge de 13 à 17 ans, il travaille au club de golf de Baie-Saint-Paul qui n’était encore un loup. Sous la supervision d’Yves Forment et plus tard de Donald Duchesne, il s’occupe à ce que ce terrain-là fonctionne sur le sens du monde. D’assez bonnes responsabilités pour un ado qui devrait être plus intéressé à fêter qu’à courir partout toute la journée. Tant qu’ à y être, il joue entre 80 et 90 parties par année.

Mais son envie de bouger lui fait opter pour un chemin accéléré vers le marché du travail, mais non sans une formation qualifiante. Il fait donc un diplôme d’études professionnelles en vente et représentation à Québec. À 18 ans, Il fait son stage chez Trans Force Transports où il est immédiatement embauché. Durant 2 ans, il s’initie au travail dans l’industrie du transport. Il fait de la vente, du service à la clientèle, il visite des clients, fait du dispatch et de la logistique.

Il sent l’appel de Baie-Saint-Paul et revient travailler dans la région chez Jean-Roch Thibault comme vendeur automobile. Il y reste 1 an et demi, mais s’aperçoit que le domaine de l’automobile n’est peut-être pas pour lui. Il retourne dans  un domaine plus industriel en devenant représentant pour WURTH. Il propose un catalogue de produits variés tels des outils, colles, peinture, boulonnerie, etc. Il est très autonome dans son travail dans le marché de Québec.

Mais un jour il reçoit l’appel de Dave Tremblay directeur général de Emmanuel Simard et Fils de Baie-Saint-Paul, entreprise phare dans la région de Charlevoix. Comme beaucoup de jeunes, Christopher se débrouille très bien en anglais et il n’a pas peur d’utiliser la langue même s’il peut commettre quelques erreurs. Ça lui permet de voyager pour représenter la compagnie dans des endroits comme Kamloops en Colombie-Britannique et Las Vegas, car Emmanuel Simard est une entreprise internationale qui a des affaires aux États-Unis et en Amérique latine. Le principal produit est l’ajout d’essieu à balancier sur différents types de camions. Lors de mon passage, une vingtaine de camions, la majorité en provenance des États-Unis attendaient dans la cour leur tour pour être modifiés.

DSC_0557

Le système DRAMIS (Simard à l’envers) est très populaire, voir presque qu’incontournable, pour une performance améliorée des camions pour la répartition de la charge, la durée des pneus et la manoeuvrabilité, entre autres. Christopher fait de la prospection de nouveaux clients et s’occupe des clients actuels. Un marché est actuellement en expansion dans le domaine minier avec des camions de 55 tonnes et plus. C’est un concept exclusif à l’entreprise.

DSC_0559

Christopher est en couple depuis 5 ans avec Sophie Harvey. Il habite à Québec puisque sa blonde y travaille. Heureusement, la maison maternelle est toujours prête à l’accueillir lorsqu’il ne veut pas se taper le 1h15 de trajet pour rentrer chez lui et revenir le lendemain matin. Il est heureux dans son travail et aime beaucoup l’industrie du camionnage où il a commencé sa carrière à 18 ans. 8 ans plus tard, il a déjà un bagage impressionnant dans son domaine avec de grandes habiletés en vente et en service à la clientèle.

DSC_0553

Il a de l’ambition et aimerait bien monter dans l’entreprise. Tous les espoirs sont permis. Ses parents Dave et Josée peuvent être fiers de leurs 2 enfants, Christo et Élisabeth. Ce sont de belles personnes qui ont un apport positif à la société. Ce fut pour moi, un plaisir de renouer avec Christo dont j’ai le souvenir lorsqu’il était tout petit. C’est vraiment intéressant de voir comment il a grandi et ce qu’il réalise aujourd’hui. Je suis convaincu qu’il saura faire son chemin avec la maturité qu’il a déjà à la mi-vingtaine.