Personnalité du jour

Brykaro, une boutique surprenante

DSC_0025

Au 169 Saint-Étienne, il y a du nouveau. Depuis novembre dernier, Brykaro, boutique surprenante est présente à La Malbaie. Sa propriétaire est originaire de Pointe-aux-Trembles à Montréal là où de nombreux Charlevoisiens sont allés vivre dans les années 30 et 40 pour travailler au Port de Montréal.

J’ai fait une analogie avec le nom de la propriétaire Brigitte Surprenant. Le nom BryKaro est une combinaison de son prénom et celui de sa fille. Brigitte a fait des études en comptabilité et elle est entrée au service de la Ville de Montréal à l’époque du maire Jean Drapeau. Elle a oeuvré dans les bibliothèques et à l’hôtel de ville. Elle et son conjoint avaient le projet de s’établir dans Charlevoix malheureusement ce dernier est décédé. Elle-même a aussi dû combattre un cancer ce qui a retardé d’autant le projet. Toutefois, Brigitte prenait de la formation pour la fabrication de savon artisanal dans le but de réaliser son projet de retraite. Elle fait également des vêtements en tricot traditionnel à l’aiguille ou au crochet qui sont exposés à la vente en boutique.

DSC_0027

 

Ouvrir en novembre et être fermé par la santé publique en décembre sans aucune aide possible n’est pas le meilleur contexte. Qu’à cela ne tienne, des partenariats se sont créés. Le plus important est avec Le Grimoire de L’Île-aux-Coudres qui fabrique des produits artisanaux à base de plante. Les deux entreprises sont de plus en plus proches. Josée Beaudry qui habite l’Ile travaille dans la boutique de la rue Saint-Étienne. Ancienne bouchère, elle a laissé la viande pour les végétaux.

DSC_0021

Des produits pour bébés et pour hommes et même des produits ménagers sont disponibles en magasin au côté des savons artisanaux. Certains meubles de Kréations Karlius de Carl Murray de Saint-Urbain sont offerts à la vente.

DSC_0017

Après 45 jours de fermeture, la boutique est de nouveau ouverte et accessible. Brigitte Surprenant a été présente au marché public de La Malbaie l’été dernier et est aussi à celui du Manoir Richelieu tous les samedis soirs.

Le commerce possède aussi un dispositif de sublimation qui permet des impressions sur des objets divers, cela permet d’être présente dans le marché du cadeau corporatif. Brigitte Surprenant a su réunir plusieurs artisans autour d’elle dans un beau local de la rue Saint-Étienne. Elle souligne que c’est, monsieur Daniel Poirier de Tou et cie qui l’a encouragé à s’établir. Tous ces commerces sont un plus pour le centre-ville de La Malbaie qui se redynamise depuis quelque temps.

DSC_0028