Personnalité du jour

Goûter la forêt avec Saveur Nature Charlevoix.

SC1

Annick Leblond a beaucoup bourlingué avec de poser ses pénates à Baie-Saint-Paul. Originaire de Saint-Lazare de Bellechasse à 25 minutes de Lévis. Elle fait ses études secondaires et collégiales à Saint-Damien de Buckland et au Cégep de Lévis Lauzon. Elle complète enfin un baccalauréat en relations publiques à l’Unversité Laval avant de prendre la route pendant une dizaine d’années dans le but d’apprendre l’anglais. Elle visite l’Europe de l’Ouest, l’Australie et travaille un an et demi en Angleterre.

En 2016, sa soeur Guylaine, qui habite Baie-Saint-Paul est la conjointe de Nicolas Thibault de KIA Charlevoix et Café Charlevoix, lui demande de venir donner un coup de main dans ces entreprises. Annick s’installe en 2016 et travaille à la brûlerie Café de Charlevoix face au Mouton Noir. Elle fait la rencontre de Steve Fortin qui devient son conjoint. Son père Léonard Fortin possède une terre dans le lieu dit Louisbourg, aux limites de Baie-Saint-Paul et Saint-Placide. Steve décide de tirer profit de cette terre difficilement accessible et pas explorée en entier. C’est là qu’il fait la découverte d’une érablière et d’une bétulaie (bouleaux). Il bûche pour rendre le tout accessible et construit une cabane à sucre qui est située à très bonne distance de marche dans la montagne.

SC2

Jusque là, rien de plus particulier jusqu’à ce que la notion de produits forestiers non ligneux (PFNL) se présente comme une opportunité. Il suit une formation sur ce nouveau concept d’exploitation de la forêt.  Steve travaille comme directeur de services chez KIA Charlevoix encore aujourd’hui mais investit temps et argent sur la terre de ces parents Léonard Fortin et Pauline Cimon.

De son côté Annick a toujours rêver d’être entrepreneure mais elle ne savait pas dans quel domaine se lancer. Comme elle a grandi au pays des cabanes à sucre, un projet commence à mijoter dans sa tête. Rare sont les terres où poussent à la fois 2 variétés d’érables et deux variétés de bouleaux soient les érables à sucre et rouge et les bouleaux à papier et jaune. On ne retrouve pas le bouleau noir d’Alexis. L’idée de créer un sirop forestier fait son chemin. Un professeur en acériculture leur suggère de bouillir ensemble le sirop d’ érable et le sirop de bouleau pour en faire un sirop forestier. Les test sont concluants et plusieurs grades de mélange sont fabriqués. 25% érable 75% bouleau, 50-50 et 75% bouleau et 25% érable. J’utilise moi même le 3è grade sur mes crêpes et c’est excellent, moins sucré et dommageable sur le ligne que le sirop d’érable. En 2017, l’entreprise est officiellement créée sous le nom : Saveur Nature de Charlevoix.  Tous les arbres acheminent leurs eaux par tubulure jusqu’à la cabane où se fait la production.

SC3

En 2019, Saveur Nature Charlevoix voit officiellement le jour. En plus des sirops forestiers, des têtes de violon et des boutons de marguerites marinées sont aussi proposées aux clients. Cet hiver en janvier et février Annick fera la cueillette de l’aulne crispée pour en faire un autre produit forestier non ligneux. Les produits sont en vente dans plusieurs points de vente dans Charlevoix mais ce sont les marchés publics de La Malbaie et Baie-Saint-Paul cet été qui ont été merveilleux selon les dires de la co-propriétaire de Saveur Nature Charlevoix. Il faut souligner la complémentarité de ce couple de chez nous qui ont créé des produits innovateurs et délicieux. Le sens du marketing d’Annick a permis d’utiliser un nom simple mais hautement évocateur qui ouvre la porte à des produits distinctifs. Il vous reste trois fins de semaine de marché public pour goûter au sirop forestier, je vous le conseille sans hésitation.

DSC_0131