mon Saint-Hilarion Personnalité du jour

Patrick Lavoie, entre père et maire.

DSC_1405

Débutons cette semaine de la municipalité avec celui qui en 2017 a été élu maire de Saint-Hilarion; Patrick Lavoie.

C’est en 2008 que M. Lavoie fait le saut en politique municipale. Année où il fait ses débuts en tant que conseiller municipal. Quelques années plus tard, soit en 2013, il a besoin de réfléchir à son avenir, ce qui le poussera à prendre une pause de l’administration municipale. Il sait qu’il va revenir à la politique, mais pas en tant que conseiller, la prochaine fois, ce sera comme maire.

Pourquoi la politique? « C’était de beaux défis qui venaient avec la mairie et c’est sûr que j’ai une vision des choses que je veux faire et amener différemment pour Saint-Hilarion».

Justement, quelle est votre vision? « Je crois en la participation citoyenne, impliquer les gens dans des décisions importantes; pour des projets qui vont s’en venir prochainement, que ce soit du développement résidentiel ou d’autres projets d’envergure. Je crois que Saint-Hilarion est bien positionnée dans Charlevoix; entre les plus grands centres comme La Malbaie et Baie-Saint-Paul. Donc c’est très intéressant pour les travailleurs et autres résidents de venir s’y installer».

Lui et sa conjointe en savent quelque chose puisque M. Lavoie est également professeur de musique pour les écoles de Clermont, Notre-Dame-des-Monts et Saint-Aimé-des-Lacs. Sa conjointe elle, travaille pour le CIUSS donc le couple doit arpenter une grande partie du territoire pour répondre à la demande professionnelle de Charlevoix. «Lorsque nous cherchions un endroit pour vivre, stratégiquement parlant Saint-Hilarion était le meilleur endroit». Il me souligne aussi que la municipalité a beaucoup de services de proximité ce qui est très intéressant pour les résidents ou touristes qui y passent. Question tourisme, Saint-Hilarion se distingue avec son circuit agrotouristique. Les visiteurs ont la chance de se rendre directement chez les producteurs afin d’y vivre une expérience. Les fermes sont nombreuses dans cette municipalité de 1200 citoyens: œufs, poulets, porcs, bœufs Highland, agneaux, chèvres et j’en oublie probablement.

Comme mentionné plus haut, en plus de son mandatement comme maire, M. Lavoie est aussi enseignant en musique. Et c’est en guitare classique qu’en 1999 il obtiendra son BAC en éducation musicale. Sitôt sorti de l’Université Laval, il trouvera un emploi à Sainte-Marie-de-Beauce pour ensuite se transférer à La Pocatière. Après ces deux mandats, la Commission scolaire de Charlevoix a des besoins à combler. C’est avec cette opportunité qu’il reviendra s’installer dans sa région natale.

Entre ces deux occupations, M. Lavoie est aussi papa de trois enfants avec une conjointe qui est au doctorat en ce moment. Naturellement, la question à savoir si tout se conjugue est légitime. Pour lui, tout ceci se fait assez bien; l’école terminée, il peut se concentrer sur quelques rendez-vous en fin de journée et ensuite profiter de la famille les soirs et fins de semaine. Ces fins de semaine sont importantes pour la famille où le noyau en profite pour faire du camping et du vélo de route. M. le Maire a aussi une autre passion qui est l’ébénisterie artisanale qu’il pratique de façon personnelle.

 

DSC_1409

 

La municipalité fait partie de l’application «Parcourir Charlevoix». Une appli géniale pour visiter la région et découvrir le patrimoine, la nature et la diversité culturelle de Charlevoix!    L’avez-vous?  Cliquez ICI

 

Texte et photos: Jean Berg

 

Voici pour votre plaisir, la carte de «Lieux à visiter» de Saint-Hilarion

 

sans-titre