mon Les Éboulements Personnalité du jour

Un grand érudit charlevoisien

tremblay-marc-adelard
Lorsque j’étudiais en sciences sociales à l’Université Laval au début des années 80, le nom de Marc-Adélard Tremblay était déjà synonyme de renommée académique. Nos professeurs nous faisait lire ses ouvrages et ses articles en sciences humaines. Reconnu comme un grand sociologue au côté du non moins réputé Guy Rocher qu’on identifie comme le père des cégeps. Il était multimédaillé et multi-honoré du monde scientifique universitaire et de la société civile québécoise, canadienne et internationale. Il était le pionnier de l’anthropologie culturelle et il s’est beaucoup intéressé aux Premières Nations et aux Peuples du Nord. Pas une minute, je n’ai pensé que j’étais son compatriote charlevoisien car cela m’aurait donné une motivation à encore mieux performer dans mes études quoiqu’avec une moyenne de 4.3 sur 5 je ne pouvais faire beaucoup plus. Il est vrai que Marc-Adélard Tremblay a quitté Charlevoix à 14 ans pour poursuivre ses études d’abord en agronomie à OKA où il doit cotoyer les autochtones et ensuite en sociologie où il a obtenu un doctorat de l’Université Cornell à New York.
EXTRAIT DE L’ENCYCLOPÉDIE CANADIENNE:
Marc-Adélard Tremblay, O.C., G.O.Q., M.S.R.C., professeur d’anthropologie (né le 24 avril 1922 aux Éboulements, au Québec; décédé le 20 mars 2014 à Québec, au Québec).
Marc-Adélard Tremblay obtient un doctorat de l’Université Cornell en 1954, puis occupe diverses fonctions de premier plan, tant académiques qu’administratives à l’Universi​té Laval, au sein d’organismes de recherche professionnels et de sociétés savantes nationales. Ses travaux sur la société et la vie culturelle québécoises lui valent le Prix littéraire du Québec (1965), la Médaille Innis-Gérin (1979), la Médaille du centenaire de la Société royale ​du Canada (1982) et le Prix Molson (1987). Il est élu Membre de la Société royale du Canada en 1971 et nommé Officier de l’Ordre​ du Canada en 1980. Il publie plus de 200 articles et ouvrages, dont Famille et parenté en Acadie (1971), Communautés et culture; éléments pour une ethnologie du Canada français (1973, en collaboration avec Gerald L. Gold), L’identité québécoise en péril (1983), ainsi que Immigrants in the Canadian Labour Force (1989, en collaboration avec Shirley Seward). En 1992, la Société canadienne d’anthropologie appliquée crée le prix Weaver-Tremblay en son nom et en celui d’une collègue décédée, Sally Weaver. En 1995, Marc-Adélard Tremblay est nommé Grand officier de l’Ordre nati​onal du Québec.​
Il a eu une carrière éminente où on ne compte plus les communications écrites et les participations dans des congrès internationaux. L’association des Tremblay d’Amérique l’ont invité à un de leurs congrès comme conférenciers principaux pour parler de la construction identitaire des Québécois.
 Extrait du programme des Tremblay d’Amérique:
“La construction de l’anthropologie québécoise”
Mélanges offerts à Marc-Adélard Tremblay

Pour souligner le 25è anniversaire de ce département, collègues, anciens étudiants,  collaborateurs et amis, du Québec et d’ailleurs, ont voulu lui rendre hommage
sous la forme de Mélanges réunissant à la fois des articles et des témoignages. La construction de l’anthropologie québécoise évoque, aux yeux de plusieurs,  l’apport le plus marquant de Marc-Adélard Tremblay au développement des sciences sociales au Québec et au Canada.

Il était marié à Jacqueline Cyr. Ils ont eu six enfants : Geneviève, Lorraine, Marc, Colette, Dominique et Suzanne. Il est inhumé dans le cimetière de Les Éboulements aux côtés de sa famille signifiant ainsi son attachement à la terre qui l’a vu naître.

mat4

Souvent nous avons le réflexe d’être fier et d’honorer les vedettes du monde artistique qui viennent de Charlevoix et c’est tout à fait normal mais c’est moins courant de se souvenir de vedettes su monde de l’intellect et de la science. A sa manière, M. Tremblay était une immense vedette.