mon La Malbaie Personnalité du jour

Vanessa Tremblay a beaucoup de mérite

VT1

Notre personnalité du jour a un parcours impressionnant. Non pas qu’elle ait parcouru le monde ou gravi le Mont Everest mais son cheminement démontre une personne avec une très grande détermination, une énergie hors du commun et un niveau d’excellence continue et diversifiée.

Vanessa Tremblay, fille de Jérôme Tremblay, enseignant au primaire et Danièle Lapointe, banquière, elle a aussi un frère, Vincent, qui aura bientôt l’âge vénérable de 30 ans. Elle fait son primaire à La Malbaie et dès son secondaire, ses habilités académiques et sportives se déploient. Ses sports de prédilection sont le tennis, le volley-ball et la natation. La liste de ses exploits sportifs est impressionnante:

Volley-ball :

Étudiante-athlète de l’année à l’École du Plateau: de 2000 à 2005

Jeux du Québec, été 2003. Médaillée de bronze.

2e place provincial AAA.

Athlète de l’année 2004-2005  athlète féminine de l’année 2003-2004 École secondaire du Plateau

Plusieurs championnats de ligue + championnat régional volleyball AA.

(4 ans capitaine de la formation/ passeuse et joueuse technique/opposée).

1ère équipe d’étoile ligue ARSEQCA  (ligue scolaire : 2001 à 2005

À la fin du secondaire elle est sélectionné par les Condors de Saint-Georges de Beauce en division 1 (la plus forte) du volley-ball collégial. Comme elle ne veut pas ajouter à ses études collégiales et universitaires, elle préfère fréquenter le CECC où elle pourra quand même y pratiquer son sport. Elle sera d’ailleurs récompensée de son implication par la médaille de la Lieutenant-Gouverneur.

 Tennis :

Plusieurs tournois remportés en simple féminin, depuis l’âge de 15 ans. Tournoi de Clermont (masculin A) : une défaite en demie finale (meilleure performance). Un tournoi gagné à St-Urbain contre les hommes. Des gains en double mixte et quelque uns en double féminin. Elle avoue presqu’en cachette qu’elle gagné perdu en simple contre une fille depuis 15 ans.

VT3

D’ailleurs elle a une certaine gêne à nous dévoiler tous ces exploits, elle dit que c’est la première fois qu’elle partage les réussites obtenues dans le sport et dans les études mais il est facile de constater qu’elle est une personne très douée, avec du leadership et beaucoup d’énergie. À preuve, pendant le confinement elle a couru un marathon sur son tapis roulant, donc 42 kilomètres sans arrêter. Vanessa est aussi une bonne nageuse et une sauveteuse, métier qu’elle a exercé pendant 7 ans au multi-sport du Manoir Richelieu, tout le temps de ses études.

Parlant études, c’est un autre domaine où Vanessa excelle. Voici un résumé de ses performances:

Secondaire 1-5 : méritas en français et en anglais.

Cégep : meilleure moyenne en sciences humaines, philosophie, éducation physique, prix de la lieutenante-gouverneure.

Université (baccalauréat et maîtrise) : meilleure moyenne générale.

 

Capture d’écran 2020-07-13 à 11.19.22

Vanessa suit les traces de son père dans monde de l’enseignement en devenant psycho-éducatrice. Elle étudie à l’université du Québec à Trois-Rivières mais à Québec où ils donnent ce programme recherché. Elle fait ses stages à La Malbaie et dès la fin de son BAC elle est embauchée à raison de 4,5 jours à l’école secondaire et ,5 jours au primaire. La psycho-thérapeute aide les élèves en trouble d’adaptation ce qui n’est pas la même chose que les troubles d’apprentissage qui sont plutôt dans la cour de l’orthopédagogue. En psychoéducation, on dépiste, on évalue et on intervient. Vanessa n’a ^pas été trop stabilisé par la COVID puisque tout se faisait à distance. Elle pense que le vrai défi sera plutôt à l’automne avec un retour en classe dans des conditions inédites.

Vanessa est aussi une mère de 2 jeunes enfants, Étienne 5 ans et Laurent 3 ans. Son conjoint Jean-Michel Ratté, menuisier vient de Notre-Dame des Monts.

VT2

Peut-être ne connaissiez-vous pas Vanessa sous ce jour de sportives performantes et d’étudiantes méritantes mais je suis sûre que les personnes qui la connaissent ne seront pas surpris.