mon La Malbaie Personnalité du jour

Une jeune leader ouverte sur le monde

alexann

Troisième d’une famille de trois dont les parents sont Catherine Villeneuve et Jean-Luc Simard, ex-maire de La Malbaie, Alex Ann Villeneuve Simard a un parcours de vie plus qu’impressionnant pour une personne qui n’a pas encore 30 ans.

Son leadership s’affirme dès son plus jeune âge alors qu’elle est présidente de classe de la 3ème à la 6ème année du primaire. Elle coopère avec les professeurs pour la gestion de la classe et organise des événements comme la fête de fin de cycle. En secondaire 1, elle poursuit sa carrière ”politique” en faisant partie du conseil d’établissement de l’école secondaire du Plateau en compagnie des responsables scolaires et des parents. Sa grande soeur Marie-Pascale lui explique que ceux qui souhaitent continuer en sciences de la nature ne peuvent pas avoir à un cours d’art en secondaire 5 et qu’il est possible de trouver un aménagement pour rendre cela possible. À 12 ans, Alex Ann défend ce dossier au conseil d’établissement avec succès. Elle est aussi à l’origine de l’option sport à la même école. Elle a ses premiers contacts avec le monde du théâtre en secondaire 2. Elle suit un cours de théâtre et fait du parascolaire, elle s’implique aussi dans le show mode et la radio étudiante. Elle vise déjà à devenir professeur d’art dramatique, mais la vie l’amènera ailleurs.

alexann5

Son père aurait souhaité qu’elle poursuive ses études en sciences de la nature comme ses deux aînés, mais elle a d’autres projets. Elle avait choisi d’aller au Cégep de Jonquière dans un programme d’art, mais à la toute dernière minute, une amie de Saint-Fidèle se cherchant une coloc elle décide d’aller en théâtre au Cégep de Limoilou. Très vite, elle se demande ce qu’elle fait, elle pense son temps à écrire dans son journal et à rêver de voyages. À l’époque, elle est un peu en rébellion contre le système, l’école et les obligations sociales. Elle décroche au bout d’un an et revient à La Malbaie. Elle travaille en restauration et fait ses cours de base au CECC. Elle rencontre un groupe de jeunes qui s’apprête à partir pour le Sénégal dans un projet de radio. Elle se joint à eux. Ils sont logés dans des familles à Pikine, une ville défavorisée en banlieue de la capitale Dakar. À la fin du projet, elle décide de rester seule pour 2 mois supplémentaires. Elle fait du bénévolat à la bibliothèque du quartier et rencontre une troupe de danseurs itinérants avec lesquels elle se lie d’amitié, elle apprend la langue du Sénégal le wolof.

De retour, elle retourne poursuivre son DEC en théâtre à Limoilou. Comme spectacle final, elle joue un clown dans un texte de la maintenant célèbre Catherine Dorion et deux autres auteurs.

received_597218877739269

 

Elle repart avec sa cousine Zoé pour un autre périple de 3 mois. Au menu la France, l’Italie, la Grèce, la Suisse, l’Espagne et bien sûr le Sénégal, son pays de prédilection. Au retour, elle est embauchée pour animer les enfants dans l’ensemble des bibliothèques de Charlevoix-Est. Elle fait ce travail pendant neuf mois. Et c’est un nouveau voyage au Sénégal pour un qui sera un peu différent. Un jeune danseur de 23 ans est décédé et comme il est musulman les funérailles durent 40 jours et attirent des personnes de partout. Alex Ann passe tout ce temps à cuisiner pour les visiteurs et à converser en wolof avec les autres femmes. Elle dit avoir fait face à des situations difficiles ou même dangereuses pour une jeune femme blanche de 20 ans dans un quartier pauvre d’un pays africain.

received_26608070773385447

 

Elle a toujours le théâtre en tête, mais ne veut pas s’enfermer dans la petite boîte du milieu théâtral et passer sa vie avec les mêmes personnes. La pression est forte pour qu’elle fasse les auditions des grandes écoles de théâtre. Même si elle est sur une liste d’attente à Saint-Hyacinthe elle n’est pas retenue. Elle entre à l’université Laval, toujours en théâtre. Ça ne fera pas long feu, la matière beaucoup trop théorique ne convient pas à notre personnalité. La motivation n’est pas au rendez-vous.

Tournant radical, elle s’inscrit au Cégep de Rivière-du-Loup en techniques d’intervention en loisirs et elle trouve enfin l’écrin qu’il lui faut pour se réaliser. Elle devient vite présidente de l’association étudiante du Cégep durant l’austérité et mène un combat intelligent et non conflictuel contre les coupures de personnel. Elle se fait connaître dans les médias. Elle se fait de nombreux amis et la ville commence à ressembler à un chez elle plein d’opportunités. Elle s’implique au magazine social la Rumeur du Loup, elle publie un vidéo de slam qui est très remarqué et a un projet d’émission à MaTélé. Elle rencontre son conjoint David Falardeau, producteur vidéo. Elle tombe enceinte en novembre 2016 et perd sa petite fille à 25 semaines de grossesse. Le couple part sur un “road trip” aux États-Unis pour curer sa peine. Juste avant la frontière elle reçoit un appel pour un emploi à Espace Centre-Ville à Rivière-du-Loup. Au retour elle fait l’entrevue et est embauchée en mai 2017. Elle se fait immédiatement remarquer pour son dynamisme, son sens de l’innovation et son leadership. Elle anime à CIEL le dimanche et elle convainc le redoutable Daniel Saint-Pierre de faire une chronique culturelle sur ses ondes. En janvier 2019 naît Odile et Alex Ann prend une pause d’un an. Elle vient tout juste de reprendre le travail. Le couple a acheté une maison dans le quartier Saint-Ludger. Hier, ils ont annoncé qu’ils sont tous deux présidents d’honneur pour la mise en place d’une maison pour hommes en difficulté.

received_2491347077803064

Le milieu louperivois a la chance de pouvoir compter sur une jeune leader comme Alex Ann, comme elle n’est pas trop loin nous pourrons suivre ses réalisations et elle sera toujours bienvenue chez de l’autre bord du fleuve.