mon La Malbaie Personnalité du jour

Qui est DJdr4Y ? Indice : il vient de La Malbaie

DR4Y_photo-1web

Fils de Jean-Louis Guay (très impliqué) et Ghislaine Gagnon, André a deux frères Michel et Pierre. Michel est toujours dans la région et travaille pour le ministère des Ressources naturelles et Pierre est vice-président d’une compagnie minière à Gatineau. La fibre artistique du jeune André se manifeste d’abord dans l’art visuel où il fait ses premières apparitions publiques. Sa mère est pianiste et il possède une guitare depuis l’âge de 11 ou 12 ans sans nécessairement en faire une passion.

C’est vers l’âge de 18 ans qu’il commence à s’intéresser plus sérieusement à la musique et plus particulièrement, la guitare. Il commence à apprendre en autodidacte et progresse rapidement. Son choix est fait et il va étudier 2 ans à Québec en guitare classique et en jazz. Il joue un peu dans les bars pour faire de l’argent, mais il n’aime pas tellement ça. Il souhaite avoir son propre groupe et jouer ses compositions. Il poursuit en musique au Cégep Sainte-Foy pendant un an et est accepté à Concordia à Montréal où il étudie en anglais jusqu’à l’obtention de son BAC en musique jazz. Il choisit de vivre à Montréal en raison de la plus grande richesse du milieu artistique. Il fait des spectacles dans de grandes salles de la métropole avec ses compositions instrumentales et son groupe de jazz. Il compare un peu ce qu’il fait avec le travail du groupe UZEB. Le nom du sien est Prothéus, ses influences sont des groupes comme Weather Report, Chick Corea ou Miles Davis. Il revient à La Malbaie de temps à autre surtout du vivant de ses parents. Au fil des ans, il a fait quelques événements corporatifs au Manoir Richelieu et il aimerait beaucoup se produire en spectacle dans Charlevoix.

En tant que musicien, il fait des musiques pour des comédies musicales, des publicités et des thèmes d’émissions télé comme “Chasse aux trésors” à TVA qui était animée par Rémi Girard. Ses musiques sont exportées à l’international dans des pays comme le Japon ou les Philippines.  Il a fait des musiques pour Loto-Québec et s’est produit au Festival international de jazz. Il possède son propre studio d’enregistrement. À partir de 1995, l’industrie musicale a commencé à décliner et pour payer les factures, André a débuté une nouvelle carrière comme enseignant en musique au Cégep Marie Victorin à Montréal-Nord. Il a toujours eu un côté pop et lorsqu’il fait des spectacles, on lui dit souvent qu’il devrait faire de la pop car sa musique est très dansante. Il a des offres d’agent pour le représenter, mais comme il le dit : la musique c’est de la politique et la politique c’est l’art du compromis. Comme il enseigne, il doit faire des choix et il continue au cégep jusqu’en 2019 où il prend sa retraite de Marie Vic comme on l’appelle.

DJdr

Ses travaux actuels sont sous le signe de la haute technologie. Il conçoit des expériences immersives qui combinent images de synthèse en 3D et musique techno. Sous le nom DJdrY4, il a un album prêt à la publication, mais il attend le bon partenaire et le bon moment pour aller de l’avant. La guitare demeure son instrument de prédilection, mais on travail va bien au-delà d’un seul instrument. Il s’est déjà produit avec 9 musiciens sur scène, mais l’état actuel de l’industrie ne permet plus de telles dépenses. Il y a toujours de la place pour l’improvisation propre au jazz dans ses performances. Il aime faire danser les gens, il se qualifie maintenant de “DJ Producer” au sein du projet “ORAGEUS”. De la musique HOUSE avec des projections 3D créées par André qui revient à ses premiers amours en arts visuels. Il a un fils maintenant âgé de 29 ans et qui habite à Gatineau. Il demeure une personnalité originale peu courante dans nos milieux plus conservateurs. Il est avant-gardiste et proche des tendances les plus avancées du monde de la musique. Ce serait vraiment intéressant que les gens de son milieu d’origine puissent entendre de leurs oreilles et voir de leurs yeux tout le savoir et le talent d’André Guay.