mon La Malbaie Personnalité du jour

Mike Forgues peintre du métal et du médiéval

177834238_463057644978365_894026884760768940_n

Lorsque Mike m’a appris qu’il était parti de Charlevoix depuis 15 ans, je suis tombé en bas de mon nuage. En effet, je le croyais toujours présent dans notre communauté. Il me semblait même l’avoir vu récemment quelque part à La Malbaie et il semble que je n’étais pas le seul à avoir cette impression. C’est vrai que Michel Forgues était d’un naturel plutôt discret, du genre présence calme et rassurante qui ne criait pas après les autres. Ses émotions, sa sensibilité, c’est par le biais d’un art bien particulier qui les a presque toujours exprimés aussi loin qu’il se rappelle.

Mais avant tout, prenez quelques lignes pour savoir d’où vient notre personnalité d’aujourd’hui. Michel (Mike Forgues) aura 61 ans dans un mois, il est donc né en mai 1960 à La Malbaie. Son père était quelqu’un d’assez connu parce qu’il était le meilleur joueur de golf de Charlevoix, possiblement inégalé, qui portait le nom de Laurent Forgues. Sa mère, toujours vivante, se nomme Marie Bouchard et il a 3 soeurs, Lucie, Hélène (qui vient tout juste de décéder RIP) et Diane.

Quand il était petit, Laurent amenait Michel au driving range. Le rôle était de se placer à l’endroit où les balles étaient frappées, de les ramasser et de les ramener à son père. Il a développé une très grande habilité à suivre la trajectoire des Top Flite et autres Tetleist pour ne pas en recevoir une sur le ciboulot. Lui-même n’a jamais été un joueur comme son père mais il a amplement joué en pirate en début de soirée sur les allées du Murray Bay, à deux pas du domicile familial.

Une de ses soeurs a retrouvé un dessin qu’il avait fait à l’âge de 6 ans. Il s’agit de la plus vieille oeuvre de sa part qui a démontré une vocation très précoce. Il a toujours dessiné aussi loin qu’il se rappelle. Il a remporté un concours de dessin à l’école en troisième année.

 

178691064_138952964800451_3053262115134380722_n

Il a poursuivi l’école jusqu’en secondaire 5 et il est entré sur le marché du travail dans le domaine de l’hôtellerie. Il a appris en travaillant le métier d’aide cuisinier dans des établissements comme les Trois Canards ou le restaurant l’Artichaut.

Parallèlement, il a commencé à pratiquer un art particulier qui est appelé le ”air brush” ou aérographie en français.

 

177347341_1064005844088330_8678220100213829495_n

Toujours en autodidacte, il se procurait des revues spécialisées à la tabagie Le Calumet du centre commercial pour parfaire sa technique et comprendre le médium. L’airbrush se pratique avec de petits fusils de la grosseur d’un crayon qui permet de reproduire des détails extrêmement précis. Au début, n’étant pas très occupé, il se confectionnait des ”stencils” en carton et appliquait la peinture dans les ouvertures. Petit à petit, il a perfectionné son art, et ses oeuvres ont été de plus en plus remarquées par les amateurs. L’univers artistique de Michel est polyvalent selon la demande de la clientèle mais, il réalise beaucoup de peintures liées à la culture du heavy metal et de la moto. Il a appliqué ses peintures sur des autos, des motos, des camions, des bateaux ou des murales ou au plafond de maisons. Il a commencé dans sa cuisine pour ensuite emprunter le garage de ses amis ou en louer un pour créer dans de bonnes conditions.

Après avoir longtemps travaillé avec des esquisses au crayon, Michel utilise maintenant un logiciel spécialisé pour préparer ses maquettes, cela lui permet de faire des changements plus facilement.  Si on s’inquiète sur la durabilité de ses peintures, avec 4 à 5 couches de vernis, elles peuvent résister à beaucoup d’intempéries de toutes sortes. L’artiste ne peut encore vivre de son art. Il  habite depuis 15 ans à Pointe-Calumet, au nord de Montréal. Cependant, comme il travaille en aménagements paysagers, où il donne une forme artistique à des arbustes, l’hiver et les fins de semaines il peut se consacrer à l’aérographie.

Il revient de temps à autre dans Charlevoix. Peut-être est-ce pour cela qu’on a l’impression qu’il n’est jamais parti. De temps à autre, on voit passer une peinture à l’air brush sur les réseaux sociaux et automatiquement le lien se fait avec Mike Forgues. Même si ses thématiques parlent du symbolisme du Moyen-âge et de la mort, il peut faire n’importe quoi et cela lui apporte satisfaction. Si son père était le meilleur golfeur, Mike est le meilleur airbrusher. Il vit maintenant près de Montréal en compagnie de sa conjointe et reste très connecté à Charlevoix comme en fait foi son profil Facebook.

(5) Mike Forgues Artiste Peintre | Facebook

 

178396567_203049181399263_7062058021212255887_n