mon La Malbaie Personnalité du jour

Il a toujours le feu sacré

mario5

Mario Savard est né à Baie-Sainte-Catherine, dixième d’une famille de 10. Très jeune, il déménage à La Malbaie où il fait sa scolarité. Après son secondaire scientifique, il se dirige en formation professionnelle en mécanique automobile, domaine dans lequel il travaillera une dizaine d’année.  Faisant suite à une offre d’un membre de la famille il va travailler en forêt pendant cinq ans. Il apprends à conduire de gros camions chez O’keefe pendant quelques années. Il côtoie alors Jean-Luc  Simard qui deviendra plus tard maire de La Malbaie. Au moment de la fusion Molson O’keefe il est embauché dans le domaine de la santé ou il reste 25 ans à différents postes et à différents endroits de Charlevoix-Est. Il est très polyvalent capable d’occuper différentes fonctions avec un minimum de formation. Il possède déjà ce coté analytique qui lui sera si utile en tant que pompier et officier.

 

Un truck de pain pour commencer

mario1

Sa carrière de pompier commence à Saint-Fidèle où il habite vers 2000-2001. C’est Jean-Rock Asselin qui le convainc de joindre la brigade qui n’avait même pas de camion de pompier mais seulement un petit camion style ”truck de pain” avec quelques outils.

Suite à son déménagement à La Malbaie, il poursuit son implication comme pompier et comme une série de formations qui l’amènera au poste de no. 1 de la caserne de La Malbaie et de la Ville et ses casernes de Saint-Fidèle et Saint-Agnès.  Pompier 1, opérateur autopompe, opérateur échelles, lieutenant, chef direction, officier 1 et 2 sont quelques-uns des perfectionnements qu’il a suivis. Officier 2 le rend même habilité à oeuvrer à un haut niveau dans de grands services d’incendie comme Québec ou Montréal. C’est donc dire que Mario Savard est très qualifié.

Au sommet de le grande échelle

Après une période très difficile pour les pompiers de La Malbaie et une succession de plusieurs chefs en peu de temps, l’humeur s’est amélioré depuis 5 ans avec l’arrivée de Mario à la direction du service. Son but était de ramener la fierté d’être pompier pour les 34 hommes et la femme qui constituent le service des incendies de La Malbaie. Ils sont maintenant très professionnalisés, on est loin des valeureux pompiers des années 70 qui intervenaient du mieux qu’ils pouvaient souvent au péril de leur vie.

Les protocoles d’intervention d’aujourd’hui permettent des interventions plus efficaces et moins dangereuses. Mario Savard prend également part au comité de direction de la Ville, ce qui lui permet d’avoir une vision d’ensemble des dossiers urbains et il est aussi content de pouvoir apporter son point de vue sur plusieurs dossiers.

mario2

Il est clair que Mario Savard a encore le feu sacré, il adore son travail et est fier de sa gang. En tant qu’ancien président de syndicat, il est à l’aise à travailler avec son équipe qui est syndiquée. Les relations de travail sont harmonieuses. En cette semaine de prévention des incendies on peut dire qu’à La Malbaie les citoyens sont bien desservis et leurs biens ont un maximum de protection.

caserne