mon Clermont Personnalité du jour

Hélène Gaudreault, bénévole en série

DSC_0001

Hélène Gaudreault fait partie d’une famille bien connue de gens d’affaires de la ville de Clermont. Clermont Transports est l’entreprise principale qui a de nombreux contrats un peu partout au Québec. Le père d’Hélène, Théodule Gaudreault aussi appelé Todule était mécanicien, sa mère s’appelait Marie-Blanche Boudreault. Cette dernière a eu 8 enfants, dont 7 filles. À ce jour, 3 sont décédés.

Théodule et Marie-Jeanne

Théodule et Marie-Jeanne

Comme tout bon enfant de la place, elle a fait son primaire à l’école des filles nommée  Jean Talon. Elle a étudié jusqu’en onzième année.  Elle a commencé très tôt son bénévolat en créant une ligue de quilles du samedi matin alors qu’elle était encore au primaire. Elle s’est aussi impliquée dans la Jeunesse étudiante catholique. Elle a fait partie des 4H et a assisté au congrès international en 1967.

Son premier travail était dans les maisons privées comme femme de ménage pour ensuite être vendeuse au magasin de linge de madame Rodolphe Cauchon. En 1975, elle a épousé Louis Fortin et ils ont eu deux enfants, Sylvain et Dominique, aujourd’hui  âgés de 42 et 38 ans.

Et la ronde du bénévolat s’est mise en marche et il faut bien attacher sa tuque pour parcourir l’autoroute de ses implications.  Membre de l’AFEAS depuis 40 ans, elle a siégé au CA pendant 7 ans. Elle a vendu des billets de carnaval pour son amie la duchesse Lise Turcotte ainsi que pour sa cousine. C’était un travail de porte à porte en plein hiver pendant plusieurs soirées. Joueuse de pétanque, elle est devenue aussi patineuse artistique avant de devenir monitrice et juge et de siéger au CA et de s’impliquer pour le dixième et le vingt-cinquième  du club Les Carrousels de Clermont. En 1987, elle devient joueuse de balle-molle et elle a pratiqué le sport pendant 11 ans.

DSC_0014

En 1991 un événement va changer son parcours, elle se lance en affaires avec sa belle-sœur. Elle devient représentante de vêtements adaptés pour les personnes âgées. Ses clients(es) étaient dans les hôpitaux et les CHSLD. Son territoire couvrait la Beauce, Québec et la rive sud jusqu’à Mont Joli. Elle partait souvent plusieurs jours pour rencontrer sa clientèle, et ce, 2 fois par année lorsqu’elle arrivait dans les établissements, avec sa boutique mobile, c’était un moment de bonheur pour les personnes en institutions. Elle a fait ce travail pendant  20 ans jusqu’en 2010 et elle a accumulé beaucoup de beaux souvenirs. Elle a toujours été heureuse de partir travailler, jusqu’au jour où ce fut trop difficile physiquement de transporter les boîtes de vêtements.

Son bénévolat ne s’est pas arrêté pour ça, elle a été catéchète pour la préparation aux sacrements pendant 5 ans. Depuis 11 ans, elle est chef d’équipe à l’événement Ode à l’hiver. À la Marée, elle a fait partie du CA pendant 2 ans et elle a été nommée bénévole de l’année en 2008. En 2000, elle a joint les rangs du Club Lions La Malbaie-Clermont qu’elle a présidé en 2012-2013.  Elle est membre active de l’association des familles Gaudreault qui lui consacre un article dans leur revue. Elle est devenue membre du CA de la ZEC Lac-aux-Sables. Il faut dire qu’elle et son mari possèdent une maison mobile au camping du Lac-aux-Sables où elle aime s’adonner à la pêche et aux randonnées en 4 roues ainsi qu’en motoneige (elle possède la sienne). Elle est aussi radio amateur V2.

DSC_0009

En 2014, elle a reçu une récompense pour l’ensemble de ses implications étalées sur presque 50 ans. On lui a décerné le prix Laure Gaudreault pour saluer les réalisations des femmes.

Hélène a fait sienne, la devise des Lions qui est ”Servir”, d’ailleurs elle a reçu en 2015  la plus haute distinction au sein du club qui est le titre de ”Compagnon de Melvin Jones”.

Elle n’a pas fini de s’impliquer. Elle joue aux quilles 3 fois par semaine (hors pandémie), s’implique à la Popote Roulante et a été présidente d’honneur de la course Terry Fox. Elle a toujours son métier à tisser chez elle qu’elle utilise régulièrement.

DSC_0007

C’est presque un peu impressionnant de voir tous ses accomplissements, mais ça ne fait sûrement pas mal, car maintenant septuagénaire, elle est toujours en pleine forme et prête à faire encore du bénévolat. En fait Hélène est une entrepreneure sociale qui ne demande rien en retour et qui ne se met pas en avant. Elle accueille les honneurs humblement et son implication fait partie intrinsèque de son identité.