Charlevoix Mazda mon Baie-Saint-Paul Personnalité du jour

On vous présente aujourd’hui un homme qui a fait un virage à 180 degrés :   Changement de pays et de profession.

IMG_2055

Notre personnalité du jour est Alain Janisson

Parti d’une fantastique région de la France, Epernay, Capitale de la Champagne, Alain avait une formidable vie familiale et il travaillait en tant que photographe professionnel, la 4è génération de père en fils.

« Quoi demander de mieux ».

Mais voilà qu’au niveau de la photographie, le virage du numérique a fait son apparition, ce qui l’amène à prendre une décision : « soit réinvestir dans ce métier ou pourquoi pas aller voir ce qui se passait chez nos cousins, car on entendait parler beaucoup du Québec avec sa belle qualité de vie».

Et c’est là, qu’après mûre réflexion et beaucoup d’incertitude, « nous avons pris une importante décision de famille, on a donc monté un dossier d’immigration qui a été accepté, nous avons donc choisi la magnifique région de Charlevoix et plus particulièrement Baie-saint- Paul ».

A cette époque, on s’était orienté vers CIHO, en envoyant un mail et aussitôt une réponse des plus encourageantes « on vous attend avec plaisir ».  « Pas encore arrivés au Québec, nous écoutions déjà la radio locale de Charlevoix en France ».

La famille a donc émigré au Québec le 03 juillet 2007 avec 3 jeunes filles alors âgées de 8, 12 et 14 ans.  Il va sans dire que les trois premières années ont été très difficiles en raison de la différence de culture.  Par contre aujourd’hui, Alain souligne « je suis très fier de cette immigration et je peux dire que nous avons fait le maximum pour bien s’intégrer dans ce Québec ».

Le père est surtout très fier de ses 3 filles Sarah, Laurie et Loane qui ont su s’adapter au Québec.   Sans parler de cette immigration comme étant parfaite, car il y a eu des hauts et des bas, aujourd’hui, il affirme qu’ils sont tous très heureux de cette décision.

Qu’est ce qui s’ensuit au niveau travail en arrivant dans Charlevoix ?  Alain qui n’avait fait que de la photographie avec un arrière grand-père, un grand-père et un père qui avaient tracé le chemin de ce métier, mais attention, il avait une vie très complète en tant que photographe professionnel, il a été au maximum de ce métier, il a été :  photographe du premier ministre Raffarin, photographe officiel du tour de France cyclistes et aussi pour l’équipe de France, championne en 1998 de la coupe du monde, photographe des comités de communes, photographe officiel des entretiens Européens .Tout au long de cette carrière de photographe, on compte plus de 800 portraits mariage, des centaines et des centaines de portraits d’enfants.  De ce métier, Alain mentionne « je me suis vraiment accompli et mon immigration m’a obligé à changer de voie et à prendre ma retraite de la photographie professionnelle, ici au Québec ».

Cependant, étant toujours un passionné de la photo, il en fait encore à l’occasion pour des amis.

Evidemment, il a donc fallu qu’il travaille plusieurs années dans d’autres domaines ; il a débuté au Massif comme préposé aux montées mécaniques l’hiver et l’été au Genévrier comme responsable de l’entretien.  Il mentionne « j’ai réalisé qu’ici au Québec, peu importe le métier que l’on fait, on est pris en considération, peu importe la grosseur de ton portefeuille ou la marque de ta voiture, c’est bien la qualité de ton cœur et surtout la qualité de ton esprit qui est pris en compte ». Ce sont là les deux principales qualités qui ont fait que Alain a progressé ici au Québec, considérant ces nouvelles valeurs sentimentales très importantes.

Il a par la suite, œuvré comme responsable du marketing pour TVCO et à la Laiterie de Charlevoix  ,comme affineur de fromage pour finalement trouver un « coup de cœur » pour le métier à temps plein dans l’automobile.  Ce qui l’anime, c’est le contact avec la clientèle, la satisfaction, la transparence et l’honnêteté.  C’est chez Charlevoix Mazda depuis bientôt 6 ans, qu’il a trouvé sa place, d’abord au service pendant 2 ans et comme conseiller aux ventes par la suite.  Il se dit très heureux de faire partie de la famille Charlevoix Mazda aujourd’hui.

IMG_2054

Parlons maintenant de l’homme au niveau loisirs :  En France, il a participé aux championnats de France de tennis de table, sport qu’il a dû mettre de côté ici par manque de temps.  Aujourd’hui, il a troqué sa raquette pour pratiquer le badminton et le tennis qui occupent maintenant son temps de loisirs.

En terminant, Alain mentionne que sa plus grosse fierté, c’est ses 3 filles pour qui la décision d’émigrer ici s’est réalisée afin qu’elles aient une ouverture d’esprit sur le monde, une belle qualité de vie ; aujourd’hui, elles ont une bonne situation, ont leur citoyenneté canadienne et sont très heureuses au Québec.

IMG_2056

Alain ne croit pas retourner en France, sa vie est maintenant québécoise et il compte demander lui aussi sa citoyenneté canadienne à  partir de 2020 afin de participer pleinement à la communauté de Baie-St-Paul et avoir le droit de voter.

Si vous projeter acheter ou changer de véhicule, c’est chez Charlevoix Mazda que vous pourrez rencontrer un homme qui saura être attentif à vos besoins, un homme qui aime la vie, qui aime les gens et « Vive le Québec ».

Voilà, c’est M. Alain Janisson qu’on vous a présenté.

Bravo Alain., un québécois d’adoption.  Qu’il fait bon d’accueillir des gens comme vous !