mon Baie-Saint-Paul Personnalité du jour

Gaston Duchesne: un actif pour Baie-Saint-Paul

GD1

Même s’il est fortement ancré dans sa ville de Baie-Saint-Paul, Gaston Duchesne est natif de Notre-Dame-des-Monts. Il vient d’une grande famille de 12 enfants dont le père souffrait d’une maladie de Charlevoix. Sa mère devait faire des ménages pour aider à la subsistance de ses nombreux enfants. Alors qu’il est jeune, son père vend la terre familiale pour déménager à Baie-Saint-Paul, non sans faire sa première année primaire à Saint-Hilarion. L’année c’est dans la Maison Otis qu’il est scolarisé puisque le bâtiment appartenait à la Commission scolaire. Les années suivantes se passeront dans des roulottes. Au secondaire, il est à l’école Thomas Tremblay pour finalement faire son secondaire V à La Polyvalente du Plateau. De temps en temps avec ses amis, il faisait l’école buissonnière pour aller faire un tour à l’Hôtel Hovington.

GD6

Gaston a toujours été un très grand sportif particulièrement en gymnastique. Il n’a occupé que deux emplois dans sa vie. La première pendant 3 mois chez Donohue à Clermont et la deuxième à l’hôpital de Baie-Saint-Paul pendant 35 ans. Il occupe d’abord un poste de préposé aux bénéficiaires avant de suivre une formation de technicien spécialisé par le Cégep de La Pocatière (le meilleur). Il a beaucoup travaillé auprès des orphelins de Duplessis dans les équipes de Pierre Jacques et Jacques Lapointe. Il est très connu comme président du syndicat, poste qu’il a occupé pendant 25 ans. Sa tâche de TES l’occupe 2 à 3 jours par semaine, le reste est consacré au syndicat. Il a vécu deux grèves de courte durée en 1978 et 1982. La loi sur les services essentiels est venue beaucoup limiter l’exercice de ce droit pour les salariés qui utilisent plutôt des moyens de pression. Il représente la FSSS-CSN (fédération de la santé et services sociaux) au comité provincial des assurances pour tous les centres hospitaliers de la province, une enveloppe de 50 millions. Ce poste lui est confié par vote par les membres lors du congrès de la Fédération à 6 reprises.

Le centre hospitalier est multivocationnel et arrive le moment de la désinstitutionalisation. Gaston considère que ce fut bénéfique pour la clientèle qui a gagné en qualité de vie. Des organismes comme ALTI travaille en partenariat avec le réseau de la santé pour le bien-être des bénéficiaires.,

Gaston s’est marié il y a 42 ans, le 22 juillet avec Lucille Vandal qui était couturière au Centre Hospitalier et excellente golfeuse. Ils ont 2 enfants, une fille avocate et un garçon dans le domaine du marketing. Leur unique petite-fille se nomme Camille.

Capture d’écran 2020-07-18 à 21.22.35

Il est très actif dans le sport. D’abord à la balle-molle où il est lanceur dans une ligue commanditée par Yvon Vigneault de la brasserie O’Keefe. Il y avait 4 équipes de Baie-Saint-Paul et 4 de l’extérieur. Au hockey, il joue à la défense pour les As de Baie-Saint-Paul dans les belles années de la ligue SENIOR de Charlevoix. À ses dires, il ne reculait pas devant les gars comme Réal Asselin ou Richard Guérin.  Il est aussi entraîneur au hockey mineur pendant 14 ans dans toutes les catégories. Il coache même au niveau Senior. Depuis l’ouverture du terrain de Baie-Saint-Paul, il joue au golf. Il est de classe BB, c’est-à-dire qu’il joue entre 83 et 90. Il est aussi amateur de chasse, de moto et de motoneige.

Capture d’écran 2020-07-18 à 21.22.44

Gaston est à la retraite depuis 10 ans. Il est élu conseiller municipal pour la première fois en 1984 alors que la mairie est occupée par Jacinthe B. Simard. Dans ce mandat, tous les conseillers sont contre la mairesse. On se souviendra de la fameuse saga de la police ou le chef Gilles Garant a dû faire sa patrouille à pied avant que le conseil réussisse à lui procurer une automobile. En 1988, il est battu et prend une pause pour se consacrer au syndicat. À l’élection suivante, Baie-Saint-Paul sera fusionnée à Rivière du Gouffre et Baie-Saint-Paul paroisse. Un nouveau jeune maire est au pouvoir, Jean Fortin. Gaston représente depuis près de 20 ans le district 5 qui comprend le rang Saint-Antoine, le Bas de la Baie, le Chemin de la pointe etc. Il habite dans son district. Il dit se placer du côté des citoyens dans le processus décisionnel. Les conseillers se réunissent tous les lundis matins en caucus pour préparer les réunions. Beaucoup de gens questionnent la dette de la Ville de Baie-Saint-Paul de plus de 40 millions. Gaston Duchesne pense que tout est relatif puisque la ville a un RFU (Régime foncier uniformisé) de près d’un milliard de dollars. La ville est en effervescence  avec plusieurs développements, des records de transaction comme sur la rue Alphonse Morin, 2 nouvelles garderies et des blocs appartements.

Capture d’écran 2020-07-18 à 21.22.55

Bien sûr, la COVID apporte son lot de préoccupations et Gaston craint que certaines entreprises soient en péril et la ville est vigilante face à cela. Concernant Maison Mère, il a voté en faveur de l’achat, il était inenvisageable de voir cet édifice vide et placardé en plein centre-ville. Il espère toujours la vente de l’infirmerie. Il a confiance dans la biomasse pour réduire les coûts.  Il siège aux comités suivants pour la ville: Loisirs, Administratif, Président de l’OMH (Office municipal d’habitation) et Démolition. Il a voyagé dans plusieurs pays pour le plaisir dont le Mexique, Panama et les États-Unis. Malheureusement,  j’ai oublié de lui demander s’il sollicitera un nouveau mandat. Laissons durer le suspense, à savoir si Gaston Duchesne voudra s’enligner vers un 25 ans de vie municipale.