mon Baie-Saint-Paul Personnalité du jour

Donald Duchesne a la bosse des affaires

dd7

Je croyais que Donald Duchesne était né à Saint-Urbain mais j’étais vraiment à côté de la plaque. Non seulement à l’époque de sa  naissance ses parents habitaient sur la rue Saint-Joseph à Baie-Saint-Paul mais en plus j’ai appris que les installations actuelles de la Maison Chez Laurent sont sur le territoire de la ville de Baie-Saint-Paul, alors que j’ai toujours cru que c’était sur celui de Saint-Urbain. On peut donc dire sans se tromper que Donald est un gars de Baie-Saint-Paul. D’ailleurs, la famille est déménagée dans le jeune âge de Donald sur les terres du grand-père paternel au coin de la 138 et de la 381.

Son père Laurent Duchesne est bien connu dans Charlevoix et sa mère Marie-Paule Lajoie, elle est originaire de Saint-Urbain. Donald a 3 soeurs. Dans sa jeunesse, il était un grand sportif. Le hockey avec Jean-Roch Bouchard, le tennis, la balle-molle, il faisait preuve d’un grand enthousiasme dans ces sports.

Il a étudié en administration au Cégep Garneau et dès l’âge de 18-20 ans il était en affaires. D’abord sur les terres paternelles où au fil des ans, il a bâti  7 chalets et 12 motels qui sont opérés avec un restaurant, une maison de location et un dépanneur. Encore aujourd’hui, Chez Laurent est un endroit bien fréquenté.

Pendant deux ans, Donald a été directeur général du Centre commercial le Village. Un peu plus tard avec Yves Simard, son beau-frère, ils se sont portés acquéreurs du bâtiment qui est devenu le Coeur de Loup, une des premières terrasses de Baie-Saint-Paul. Le lieu fut opéré en bar-terrasse pendant quelques années, c’était le haut lieu de rendez-vous de la jeunesse locale. On pouvait également y déguster un repas. On était en 1987 et Donald était âgé de seulement 24 ans. Aujourd’hui, le bâtiment est devenu un hôtel de 4 chambres avec une maison locative meublée juste à côté.

C’est en 1999, que fut acheté et créé l’Orange Bistro (ancienne terrasse rose) un restaurant ouvert 365 jours par année. 80% de la clientèle du restaurant est constituée de touristes. Il y a également 3 chambres d’hôtel au 2e étage. Donald se compte chanceux de compter sur un personnel stable et dévoué même s’il a dû parfois aller jusqu’à l’international pour les trouver. Il a installé une culture d’entreprise qui fait que les employés aiment leur travail et aussi leur employeur et ils ne sont pas gênés de lui dire. Même s’il a déjà eu l’intention de vendre, il a profité de la pandémie pour mettre la cuisine et le restaurant à niveau avec l’aide de certains employés. Ainsi, il a le goût de continuer encore quelques années. Ayant seulement 57 ans, il lui reste toujours de l’énergie.

dd10

Dans la vie des gens d’affaires, il y a parfois des expériences moins bonnes que d’autres. Ce fut le cas avec le golf Le Loup. L’aventure s’est soldée par une faillite et une grande perte monétaire pour Donald. Mais ça fait partie de la vie du monde des affaires. Comme disent les Américains ”you win, you loose”.

dd3

Notre personnalité a été aussi très présente dans la vie collective de Baie-Saint-Paul, notamment comme président de Rêves d’Automne pendant 15 ans. Le marché de Noël a pu aussi compter sur son implication, entre autres.

Il est fier d’être dominant dans son créneau en accueillant 30 000 personnes pendant la haute saison dans son restaurant.  Il possède également un édifice sur la rue Saint-Jean-Baptiste. Il change actuellement son logo et son image marque et ses stratégies marketing en utilisant la vidéo. Il est très optimiste sur l’avenir de Baie-Saint-Paul qui n’a jamais été autant en demande. L’attractivité de la ville est encore en croissance, notamment chez les Québécois qui ne l’ont pas encore visité.

dd8

Donald a un condo à Naples en Floride où il tente de passer 3 à 4 mois par année. Et comme il est difficile de sortir l’entrepreneur du gars, il songe à démarrer une entreprise là-bas avec un ami.