Gens de chez-nous mon Baie-Saint-Paul

Baie-Saint-Paul: “Deux équipes de chercheurs sur son territoire”

logo_bsp

La Ville de Baie-Saint-Paul reçoit deux équipes de chercheurs qui s’intéressent à la baie et au marais salé. Des opérations terrain se dérouleront près du boisé du Quai, du 22 au 28 juin pour l’équipe pilotée par l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et se poursuivront jusqu’en novembre 2020, pour l’équipe de l’Université Laval.

Notez que les activités de la population telle que pique-nique, randonnée, baignade, sortie en bateau, … se poursuivront normalement.

Ces opérations consistent à prélever des échantillons de sédiments dans baie de Baie-Saint-Paul à marée basse pour l’un et à installer des bornes pour l’autre. Le but de ces analyses consiste à caractériser les berges dans la baie de Baie-Saint-Paul, d’évaluer sa vulnérabilité et de les protéger contre l’érosion. Les opérations nécessiteront la présence de deux véhicules de type tout-terrain amphibies à chenillette pour l’équipe de l’INRS.
Donc, si vous voyez de personnes circuler dans la baie ou dans les environs du marais, elles ont toutes les autorisations nécessaires et travaillent pour la protection de notre environnement!

Le projet RQM-MEOPAR-INÉDINE

Piloté par le professeur Damien Pham Van Bang de l’INRS, le projet est appuyé financièrement par la Ville de Baie-Saint-Paul et le programme conjoint de financement Réseau Québec maritime – Réseau MEOPAR. D’une durée de deux ans, il vise à caractériser la baie en considérant les aspects géotechnique, sismique, géophysique appliquée et hydro-sédimentaire afin de développer des méthodes ou des outils pour concevoir des protections durables. Le territoire à l’étude couvre la baie et une partie de la rivière du Gouffre allant jusqu’au pont Leclerc. Il implique le partenariat de trois universités travaillant chacune dans leur domaine de compétence. L’Université d’Ottawa analysera plus spécifiquement les ouvrages et structures, le pont ferroviaire, la marina et le quai-jetée se trouvant dans la baie. L’Université de Montréal travaillera sur la perception des risques touchant l’érosion, les inondations et la submersion des berges. L’Université de Brock se concentrera sur la protection végétalisée, le brise lame végétalisé et l’atténuation de l’érosion par canopée, etc.

Le projet Caractérisation géohistorique, biophysique et géomorphologique des marais intertidaux de Baie-Saint-Paul

Il s’agit d’un projet de recherche de Monsieur Olivier Jobin Careau, étudiant à la maitrise en Géographie, membre du CIEQ-Laval et de l’Institut EDS, Université Laval, sous la direction du professeur Matthew Hatvany, géographe historique, spécialiste des marais intertidaux et membre du Groupe d’histoire des zones humides.

Les marais intertidaux de Baie-Saint Paul sont des milieux de haute valeur environnementale. Ils s’insèrent dans l’économie locale et régionale et dans l’orientation de mise en valeur du patrimoine culturel et naturel de la ville et du Québec. L’objet de cette recherche est de mieux comprendre l’évolution physique, historique, géographique et biologique de ces écosystèmes dans une perspective d’histoire profonde. C’est grâce à une compréhension globale des facteurs naturels et culturels responsables de leur évolution passée qu’il sera possible à la fois de prédire leur évolution future, les risques possibles pour leur sauvegarde et la meilleure façon de les conserver pour les générations futures. L’étude est réalisée en vue d’offrir un outil d’information afin de promouvoir leur développement durable. Sous ce concept clé, les composantes sociales, naturelles et économiques des marais intertidaux sont considérées par une approche multidisciplinaire intégratrice.

Cette recherche sur les marais intertidaux de Baie-Saint-Paul est financée par une bourse MITACS en partenariat avec le Comité ZIP Saguenay-Charlevoix. Remerciements à Canards Illimités, à la ville de Baie-Saint-Paul et aux propriétaires privés pour la généreuse permission d’accéder aux terrains à l’étude.

Pour plus d’informations concernant le projet RQM-MEOPAR-INÉDINE cliquez ici.

Pour plus d’informations concernant le projet Caractérisation géohistorique, biophysique et géomorphologique des marais intertidaux de Baie-Saint-Paul cliquez ici.