mon Baie-Sainte-Catherine mon Saint-Siméon Paroles d'Harvey

Le Parc des Côtes de Charlevoix

Championnat_Terrebonne_09_097

Le préfet Sylvain Tremblay rêve d’un quatrième parc national dans Charlevoix qu’il appelle le Parc des Côtes de Charlevoix qui serait situé sur le littoral entre Saint-Siméon et Baie-Sainte-Catherine. Cette désignation s’ajouterait au Parc des Grands Jardins, aux Hautes Gorges, au Parc marin Saguenay Saint-Laurent et au Parc Saguenay. On peut comprendre l’intention louable derrière cette demande, mais est-il vraiment réaliste ou raisonnable de créer un nouveau parc sur notre territoire? Que l’on donne un statut spécial à la Pointe aux alouettes, riche d’histoire soit, mais y a-t-il suffisamment de particularités sur ce territoire pour en faire un parc? Certes Baie des Rochers et les phares sont des atouts importants, mais qu’en est-il des attributs naturels, se distingue-t-ils suffisamment pour justifier un autre parc national ? Qu’en diront les chasseurs qui ont de moins en moins de territoires publics à leur disposition? Le gouvernement caquiste créera-t-il de nouveaux parcs. Il y a peut-être d’autres endroits au Québec qui ont besoin d’être protégés et qui attendent depuis longtemps.

Le maire de Saint-Siméon est plein de bonnes intentions, il veut des emplois pour son village pour garder les jeunes, on ne peut absolument pas le blâmer pour ça. Dans le cadre d’une mission de démarchage à Québec, il parle avec confiance d’un nouveau parc national à venir. Si jamais cela arrive je vais m’incliner très bas devant Sylvain Tremblay, car il aura déjoué tous les pronostics. Le projet de traversier à l’année est par contre une excellente idée. Pour avoir passé 8 ans à devoir faire le tour par Québec pour revenir chez nous de janvier à avril, je ne la trouvais pas drôle. Une annualisation de la traverse consoliderait de bons emplois avec des retombées économiques intéressantes pour Saint-Siméon.

La nouvelle vie de Port-au-Persil avec la ferme Aux quatre temps, propriété d’André Desmarais, est aussi une bonne nouvelle et les retombées sont déjà présentes avec l’arrivée d’un groupe de jeunes écolos et dynamiques sur cette installation. La municipalité de Saint-Siméon a aussi amélioré beaucoup de choses à l’esthétique de la traversée du village particulièrement près de l’hôtel de ville. Si les villes centres comme La Malbaie et Baie-Saint-Paul voient leur population vieillir, le phénomène est encore plus fort à Saint-Siméon puisqu’il y a un exode interne vers La Malbaie. Une véritable pépinière de talent artistique et autres, le village de mes ancêtres Harvey tente de rester en vie avec dynamisme et optimisme. On ne peut qu’applaudir les efforts du maire. Même si je ne crois pas beaucoup à un parc national qui n’aurait que résultat de morceler la clientèle des parcs déjà existants, je souhaite que des projets aboutissent et que ce beau village demeure vivant en procurant de bons emplois à ses habitants dans la force de l’âge. N’arrêtez pas de rêver monsieur le maire, on ne sait jamais ce qui peut arriver.