mon La Malbaie Personnalité du jour

Raynald Fortin de la vitrerie RAYPARE TOUT!

DSC_0500

M. Raynald Fortin, un grand gaillard chez qui j’ai perdu ma main lorsque j’ai serré la sienne…

Son histoire débute à l’âge de onze ans lorsque son grand-père lui dit: « t’es assez gros, t’es assez grand aujourd’hui tu commences à bûcher. Crinque ta scie pis bûche». Dans ce temps-là, c’était des hommes, des vré! Outre le fait que le travail était rude, le jeune Fortin perd son papa à l’âge de dix ans, une tristesse qu’aucun petit garçon ne devrait vivre. Dans ce temps-là, la famille demeure à Québec, mais dès lors le bambin et sa maman reviennent dans la région. Une réalité économique précaire et monoparentale, la maman amène son garçon chez le grand-père où ils vont demeurer pendant quelque temps avant de partir de leurs propres ailes.

Il n’a jamais aimé l’école, mais il aime travailler. Il devient alors commis débarrasseur au Manoir Richelieu où il va travailler pendant plusieurs années. Durant la grève du Manoir en 1986, il n’avait pas les moyens de jouer au gréviste et ne veut pas en faire partie. Il reste aux portes et attend. Le premier gars qui entre est le poseur de châssis de Gamma industries. En l’espace de quelques phrases, il se fait engager. Un emploi qu’il gardera pendant 8 ans. Durant une job d’installation à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, il voit arriver le gars qui vient shooter l’uréthane. «Hey t’a donc ben une belle p’tite machine, m’a me partir ça dans Charlevoix!». L’homme lui répond que sa blonde vient de là Charlevoix et il nomme la dame en question. « Va donc toé, c’est ma cousine!» Parle parle, jase jase son cousin par alliance va finir par lui donner l’opportunité de se partir à son propre compte dans l’isolation à l’uréthane giclée dans Charlevoix. Il en fera son emploi temps-plein pendant 25 ans. Petite anecdote de M.Fortin: «Isoler une maison aujourd’hui ça prend une journée; la première que j’ai faite ça a pris trois semaines! J’étais découragé…! C’est avec de la misère qu’on apprend? M’a te dire que j’ai appris! »

Là vous allez me dire: « Ouain, mais la vitrerie là-dedans? Ça ne sera pas long, j’y arrive. Prenez le temps de regarder ce visage souriant sur la photo, je vous rejoins plus bas.

DSC_0506

Pourquoi avez-vous tout vendu à votre neveu? (Isolation MK ICI)

«Tsé quand le téléphone sonne pis t’a mal au cœur. J’étais en affaires depuis 1993. Après 25 ans j’étais tanné, j’avais envie de faire autre chose».

DSC_0496

Ce sera vingt-cinq ans plus tard qu’il retournera dans la vitrerie et c’est depuis l’automne dernier qu’il sait qu’il en fera son gagne-pain.

Ses services vont de la vente et installation de portes, fenêtres et portes de garage jusqu’au remplacement des thermos. Ayant déjà plus de douze maisons de bâties dans sa vie, il est aussi à l’aise avec les rénovations intérieures et extérieures en tout genre!

Employés?  «Je ne voudrais pas avoir 8-10 gars, plus tu as d’employés plus tu as des problèmes. Je veux garder ça simple. Mon garçon s’en vient avec moi. Il a toujours fait du gros ruff, il sait travailler».

Est-ce qu’il peut y avoir des conflits père-fils?

«Non, j’ai confiance en lui et je sais qu’il est capable».

Voulez-vous grossir, que voulez-vous à long terme? «Avoir deux employés qui roulent bien la job. De mon côté, j’aimerais prendre mes appels, signer mes contrats, faire la cédule de temps. Je vais toujours rester en arrière pour m’assurer de la satisfaction du client.

Quelles sont vos passions. Aviez-vous des rêves; je ne sais pas moi, genre être chanteur, mais quand vous vous êtes aperçu que vous sonniez «cacanne» vous avez décidé de laisser tomber? « Hey! ça fait 25 ans que je chante dans la chorale de Ste-Agnès, on remplit le Domaine Forget chaque année! (oups! ça, c’est un peu comme dire à une dame: ah félicitations pour le bébé! et la dame réponds: quel bébé?!)

De mon côté, chers lecteurs c’est RAYPARE TOUT que je vais appeler lorsque j’aurai des fenêtres à changer!

P.S. En passant, il est aussi l’un des quatre Capitaines du Service incendie de La Malbaie! C’est un peu hors contexte, mais bon, j’avais ça d’écrit dans mes notes 😉

Pour la page Facebook de l’entreprise cliquez ICI

Par téléphone: 418-633-6511

DSC_0509

 

Texte et photos: Jean Berg