mon La Malbaie Paroles d'Harvey

PAROLES D’HARVEY: hommage de Claude à des secteurs de La Malbaie ayant des noms « originaux »

Championnat_Terrebonne_09_097

Commentaire de Claude Harvey.

L’Accul, la route de sable, les Calumets sont des parties de la Ville de La Malbaie réputées moins fortunées que le reste de l’agglomération.

Il y a 30 ans et plus, les gens de La Malbaie et Pointe-au-Pic avaient une sorte de sentiment de supériorité à l’égard des habitants de la route.

Les maisons n’étaient pas toujours très bien entretenues parce que les gens n’avaient pas les moyens. Cependant le Manoir Richelieu employait beaucoup de ces personnes qui pouvaient ramener un salaire décent à la maison. Le programmes PARC administré par la MRC de l’est dans les années 80 a permis une mise à niveau et un embellissement des maisons qui perdurent encore aujourd’hui faisant de ce secteur un beau quartier de La Malbaie.

La discrimination était telle à l’époque que les jeunes de la route et Calumets n’étaient pas invités à jouer dans les équipes de hockey de La Malbaie. Mon oncle Louis, coach à Pointe-au-Pic prend la balle au bond en intégrant plusieurs jeunes de la route à notre équipe. Ce fut une décision géniale. Cette année-là, nous sommes allés en demi-finale nationale dans la catégorie bantam en bonne partie grâce aux joueurs talentueux refusés par La Malbaie. Des gens de la route se distinguent. Après une période tumultueuse, mon ami Léonce Emond dévoile sont talent notamment en sculptant un magnifique Christ pour l’église de La Malbaie.

Il a par la suite une longue carrière qui lui a permis de travailler à l’édification du Manoir Desmarais à Sagard, et à de nombreux autres projets. Son frère Marcel perpétue aujourd’hui la tradition de l’atelier familiale. Jasmin Racine, mon chum du secondaire parcourt le Canada et les États-Unis pour grimper dans des tours de 1000 à 2000 pieds.

Pour ma part, l’équipe de hockey mousse du Rang Saint-Charles m’a invité à me joindre à eux dans un tournoi à Rivière Malbaie. Ce fut une de mes plus belles expériences. Moi qui n’étais qu’un joueur très moyen, je volais littéralement sur la glace comptant même deux buts importants qui ont amené notre équipe en finale.

A cause de tout ça, j’ai beaucoup de respect et d’amitié lorsque possible avec les gens de l’Accul, route de sable et Calumets. De mon point de vue, je souhaite que ça ait changé et que ces personnes ne soient regardées de haut. La vie de la communauté malbéenne est enrichie de toutes ses parties et la route de sable- Calumets-Accul est pleine de belles histoires de gens qui ont trimé dur pour surmonter la pauvreté et jouer un rôle actif dans leur environnement