mon La Malbaie Personnalité du jour

Jean-Victor Rossetti d’accueilli à accueillant

thumbnail_photo%20prof

thumbnail_SSMO2019Rossetti, ça vous dit quelque chose? Dans la région, il y en a quatre qui portent ce nom. Celui dont je vais vous parler aujourd’hui est la personne ressource en matière de nouveaux arrivants ici, dans Charlevoix. Il a à cœur le développement de la région et pour se faire, il fait parti d’organismes tels que «Place aux jeunes» et le «Service d’accueil aux nouveaux arrivants» (SANA). La mission est d’attirer du nouveau monde et d’accompagner les gens à rester et à devenir des résidents permanents de la région. Place aux jeunes existe depuis 30 ans. «C’était un projet pilote qui a grossi au fil des années, le gouvernement provincial en finance une bonne partie et maintenant des partenaires financiers se sont rajoutés». Jumelés, ces deux organismes aident tous les nouveaux arrivants du plus petit au plus grand.

J’entends souvent dire qu’il n’y a pas d’emploi dans Charlevoix, quelle est la réalité pour de nouveaux arrivants au niveau de l’emploi? «La plupart sont à l’emploi; pas seulement un des deux, mais bien le couple. Il y a des emplois saisonniers mais aussi des emplois à l’année.  Quand j’entends qu’il n’y a pas de travail dans Charlevoix, ça me fait bien rire me dit-il en souriant. Il y a de bon emplois partout dans la région.» Seulement cette année, Jean-Victor a lui-même accueilli 30 personnes. Il fait un suivi avec eux de 3 à 6 mois et parfois même d’avantage; que ce soit au niveau de l’emploi ou simplement pour qu’ils ne restent pas isolés. Lorsque quelqu’un vit un gros déménagement comme ça, ce n’est pas seulement la maison qu’ils changent, c’est le travail, l’école, les amis, tout quoi!

De par son accent, on comprend que Jean-Victor Rossetti n’est pas un Charlevoisien 100% pur laine, il l’est d’adoption. Originaire de Québec et d’un peu partout dans le monde; disons simplement qu’il a visité 33 pays et qu’il n’a que 32 ans. Une bonne moyenne au bâton! Son père était diplomate et pour les besoins du métier, sa famille a été appelée à voyager beaucoup. Charlevoix a été pour eux, un port d’attache où ils venaient passer leurs étés et c’est ainsi qu’il a appris à connaître la région. 16265233_205533066582822_617292212480279856_n

Après ses études universitaires, lui et sa femme emménagent à Québec, mais le stress de la ville n’était pas fait pour eux. Le jeune couple de faire le grand saut alors qu’ils n’ont pas d’emploi stable qui les attends. Le prix des maisons étant beaucoup moins élevé qu’en ville, ils comprennent qu’ici, même avec un salaire moindre, ils peuvent bien vivre. La qualité de vie, Jean-Victor la trouve dans Charlevoix; moitié Français, il adore la «bonne chair», les trucs culinaires, les charcuteries, les fromages, etc. On peut certainement dire qu’il est bien servi ici!

Aujourd’hui, M. Rossetti fait partie des personnes ressources de la ville. Son principal mandat est d’accueillir les nouveaux arrivants. Ma conjointe et moi avons bénéficié de ses services pour la recherche d’emplois, de logements, de garderies, et il nous a également aidé à maintenir une paix d’esprit en répondant à toutes nos inquiétudes face à ce grand changement de vie.

«Jean-Victor fait plus que son travail. Il nous invite même chez lui la fin de semaine pour pouvoir socialiser avec des personnes du coin. Quand on habitait encore à Québec, on s’écrivait à tous les jours en lien avec notre projet de déménagement. Comme je suis anxieuse de nature, il a su me rassurer et notre déménagement s’est fait sans encombre. Il nous a aidé à dénicher des emplois de rêve que l’on aurait jamais cru possible lorsqu’on habitait en ville!» Marilie Lapointe, nouvelle arrivante.

 

52469127_461498211053474_6867046402950692864_n

Ce fut un plaisir de vous présenter ce monsieur qui nous a donné un joli coup de pouce avant, pendant et après notre arrivée.

Mesdames messieurs, Jean-Victor Rossetti