mon La Malbaie Paroles d'Harvey

PAROLES D’HARVEY: Je ne serai plus gros, mais c’est dur!!

Championnat_Terrebonne_09_097

Le 16 mai dernier, j’ai subi une chirurgie bariatrique communément désignée comme « brocher l’estomac ». Depuis une dizaine d’années, j’avais pris beaucoup de poids au point d’aller au maximum à 303 livres majoritairement concentré dans l’estomac. Par des efforts, j’ai réussi à descendre à 289 livres, mais je n’étais pas bien, facilement essoufflé, incapable de m’habiller dans Charlevoix. L’image que je renvoyais dans le miroir me déplaisait. Je faisais du diabète de type 2, de l’apnée du sommeil et du cholestérol pour lesquels j’étais sous médicament et avec une machine pour l’apnée.

C’est le doc Jean-Luc Dupuis qui m’a convaincu de m’inscrire sur la liste d’attente. Un long processus qui a duré environ 18 mois. Plusieurs examens préalables sont nécessaires pour confirmer l’éligibilité. En attente, je croise quelques personnes qui ont subi l’opération. Ils n’ont que des commentaires positifs. Selon les critères de l’hôpital Laval,  je suis dans la catégorie obésité sévère. Je suis donc un candidat parfait à l’opération qu’on appelle la « sleeve » qui est une des 3 types de chirurgies pratiquées. Il s’agit simplement de procéder à l’enlèvement définitif des 2/3 de l’estomac. Ce qui reste est très petit et laisse entrer peu de nourriture.

Entré à l’hôpital le 15 mai, opéré le 16, je retourne à La Malbaie le 17 en avant-midi. Les trois premières semaines, on mange de la purée car le petit estomac est blessé. J’ai perdu rapidement du poids au début, après six semaines, j’ai perdu 30 livres. Mes anciens manteaux et chemises me vont à nouveau. Mais depuis 1 semaine et plus, je suis bloqué et ça m’énerve un peu. Sacrifier mon estomac pour 30 livres serait triste.

Changer sa façon de manger est difficile. C’est compliqué quand on va au restaurant, C’est pas tous les patrons qui veulent me servir le menu pour enfants. Y a toutes sortes de contraintes, genre ne pas boire en mangeant et attendre une heure. Manger moins ça va parce que l’estomac est petit mais j’étais un gros mangeur, psychologiquement la quantité me manque et le Pepsi diète que j’ai bu toute ma vie. Il est trop tard, je suis condamné à être un petit mangeur et j’espère atteindre mon poids santé si ce maudit plateau peut se terminer.

Suis-je content d’avoir opté pour la chirurgie ? Je dirais que je le serai quand j’aurai perdu 75 livres. Est-ce que je la conseillerais à d’autres personnes? Probablement, car je vois des gens pour qui c’est un succès sans contredit. Dans mon cas, je suis dans l’expectative, j’espère un réel résultat. Il est tôt je suis supposé perdre du poids pendant un an et plus. Ma balance est ma meilleure amie ou ma pire ennemie. Flambant neuve, en beau bois de cèdre elle oscille les mardis et samedis à 5h pour me livrer son verdict. Vous pouvez encore m’appeler le gros jusqu’à la prochaine fois ou j’écrirai un texte la dessus. Bon j’ai le droit de boire dans 20 minutes.