mon La Malbaie Paroles d'Harvey

PAROLES D’HARVEY ! Ceux et celles qui m’ont marqué

Championnat_Terrebonne_09_097

Charlevoix regorge  de personnes d’exception, hommes et femmes engagés à leur façon qui ont façonné et façonnent encore notre belle région.

Mon premier grand guide fut mon oncle Louis Desbiens, de 9 â 14 ans il est une figure centrale pour moi. Coach au hockey, je ne fus pas le seul à le considérer comme un père. Malheureusement, il est décédé dans un accident de travail chez Donohue en novembre 1974.

Lorsqu’à 22 ans je débute mon cheminement professionnel, la liste de mes mentors démarre. Le premier est Réjean Tremblay de TVC-VM qui bâtit avec nous une télé locale exceptionnelle. Le nombre de jeunes influencés par Réjean est très nombreux. Dans le monde du journalisme, Denis Gauthier du Plein Jour à l’époque, m’a enseigné les trucs du métier de journaliste. Lui aussi meurt jeune il y a 20 ans dans la quarantaine. M. Léon Tremblay enseignant originaire de Baie-Saint-Paul, grand amoureux de la France, m’initie à ce pays avec le Paris Match et Jour de France. Par la suite, j’ai eu plusieurs occasions d’apprécier sur place la culture française qu’il aimait tant.

Sur le plan personnel de l’abstinence, Jean-Guy Brassard de Clermont a été mon parrain. Avec une pogne de fer dont j’avais besoin, il m’a aidé à rester sobre. Jean-Guy Girard avec qui j’ai co-fondé Ressources Génésis a été un compagnon de route.

Guy Neron qui m’a fait confiance malgré une formation imprécise dans le monde des affaires. Gilles Banville, Jean Lajoie, Bertrand, Lavoie, François Tremblay m’aident à cheminer dans le monde des affaires.

Dans l’Ouest où j’avais mon bureau, les deux personnes de grande envergure que j’aimerais nommer sont Jacinthe Simard et Jean-Claude Turcotte. Jean-Claude était un véritable être  plein de sagesse. Mire-O mon psychologue a eu une influence déterminante sur mes croyances spirituelles.

Au moment de travailler au Casino, le premier directeur général Jean-Yves Saint-Laurent ex DG adjoint de la police de Montréal, a été tout un coach. C’est d’ailleurs lui qui disait « Agitation n’est pas synonyme de travail ».

En vieillissant, on peut continuer à avoir des mentors, mais on peut devenir nous même guide pour les jeunes qui intègre les réseaux sociaux.

Jean-Luc Dupuis devient mon médecin au début des années 2000, il a eu une énorme influence sur la gestion de ma santé, il a été un excellent médecin. Il m’a souvent dit qu’il aimait me soigner parce que ça lui donnait un challenge, car je me renseignais toujours sur mes problèmes de santé.

J’oublie certainement des mentors, car il y a souvent quelqu’un pour nous guider, ne serait-ce qu’un jour ou une semaine. Toute ces personnes ont aidé à façonner qui je suis aujourd’hui et je suis extrêmement reconnaissant à chacun d’entre eux.

Pensez-y de votre côté, qui sont vos mentors? Je suis convaincu qu’ils contribuent à votre vie et remerciez-les.