mon Clermont Personnalité du jour

Valérie Boulet, propriétaire de «Mode-ik» une friperie écono-logique!

DSC_0480

Il y a des gens qui méritent d’être rencontrés et il y a des gestes qui méritent d’être félicités et soulignés. Être chroniqueur a ses avantages, souvent j’ai la chance de rencontrer les gens que je veux et de partager certaines entreprises qui me rejoignent. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter Valérie Boulet et sa friperie «Mode-ik». Cette jeune entrepreneure à l’âme charitable a dans sa maison un espace réservé au recyclage de vêtements; littéralement. En plus d’alimenter une friperie, certains vêtements qui pourraient être considérés comme des sert pus à rien sont recyclés et transformés en linge à vaisselle, en papier de toilette lavable, en sac à main ou encore en essuie-tout maison. Voici un sac à main qu’elle a réussi à faire avec un vieux chandail:

Photo prise sur la page Facebook de Mode-ik

Photo prise sur la page Facebook de Mode-ik

 

Depuis août 2018, la friperie «Mode-ik» est en ligne. Elle qui pour l’instant, est principalement sur le web, a également une portion magasinage et ramassable sur place. Sur sa page Facebook, nous pouvons y retrouver son slogan « Être à la mode à prix modique». Cette phrase résume bien l’optique commerciale de Mme Boulet. Mais il y a d’autres choses qui la motivent; elle veut aider les gens qui sont plus dans le besoin et rendre des marques plus accessibles aux gens de la région. «Maintenant, on a le choix de magasiner dans la région au lieu d’aller à Québec ou à Montréal». Il y a un fort côté communautaire dans les gestes que Valérie porte. Elle veut aider les gens, mais aussi la planète. Elle préconise l’écoresponsable dans beaucoup de sphères de sa vie. Elle récupère, elle fait pousser ses propres légumes et cela avec son compost qu’elle fait elle même, elle aura bientôt ses poules, elle fait son propre savon, mais aussi fabrique des chandelles écoresponsables dont je vous parlerai un peu plus loin. «Il n’y a rien qui se perd! » me dit-elle en riant.

Pourquoi avoir  lancé une friperie? Elle qui  habitait Montréal , où elle retourne de temps en temps pour acquérir certains vêtements, a toujours magasiner dans ce type d’endroit «On y retrouve de très beaux vêtements à une fraction du prix !» Son optique est toujours également reliée à la récupération, mais aussi pour aider les gens. Elle qui a une vocation pour l’être humain, est aussi préposée à l’aide à domicile. Pour elle, avoir sa propre petite entreprise est motivant. Elle pourrait s’occuper de la maison, de son potager et continuer à faire ses choses par elle-même.

DSC_0485

Mais qu’est-ce qui a bien pu amener une fille de Montréal à venir s’installer en région? L’amour, bien entendu! L’amour, le love le vrai, mais aussi l’amour de Charlevoix. La région a toujours été une destination pour la famille. Même qu’elle et son père se relançaient amicalement:   « Je vais venir m’installer ici avant toi! Non c’est moi! » Finalement la fille a remporté, il y a neuf ans, elle débarquait ici le cœur plein de projets pour ensuite voir son père et sa sœur faire le grand saut.

Qu’est-ce qui attend la jeune entrepreneure à moyen terme? Elle veut se consacrer à sa friperie, mais pour elle ce n’est qu’une entrée en matière. Elle veut développer un projet de vrac avec des produits naturels et un autre projet a déjà vu le jour avec une de ses tantes; des chandelles écoresponsable. Récupérant des bucks ou autres récipients elles font elles-mêmes des chandelles sur mesure; couleurs et odeurs au choix du client. Mais pas une odeur artificielle comme les tits sapins sur le miroir d’auto, non ce sera créé avec des huiles essentielles! Les deux femmes qui ont pris part au Marché de Noël de Baie-Saint-Paul cet hiver ont vu leurs produits être victimes d’une véritable razzia!

Recyclage, récupération, aider son prochain, communautaire sont des mots qui ont flashés dans mon esprit lorsque je l’ai écouté raconter son histoire. J’espère que ces mots seront également inspirants pour vous; chaque geste compte!

 

Comment magasiner chez «Mode-ik» ?

Sur Facebook: ICI

Sur son site Internet: ICI

Mademoiselle Boulet accepte les dons de vêtements alors si vous avez des vêtements de trop dans les commodes, donner leur une deuxième vie !

 

29356767_160180801287078_3854939495568769024_n