mon Clermont Personnalité du jour

Alexis le Trotteur surnommé «le cheval du Nord»

800px-Alexis_Lapointe
Il%20était%20une%20fois_gothique
Aujourd’hui, je vais vous parler d’un homme, d’une légende. Un homme dont plusieurs d’entre vous ont sûrement déjà entendu parler. Vous êtes peut-être même déjà passé voir sa statue ou vous avez peut-être même croisé sa pierre tombale au cimetière de Clermont.
Alexis Lapointe, vous le connaissez? Vite comme ça, c’est un nom un peu commun, mais si je vous dis: Alexis Le Trotteur?
Alexis Lapointe est né à Clermont en 1860 (dans ce temps-là, on appelait ça: (St-Étienne-de-la-Malbaie) et était le dernier enfant d’une famille de 14. C’était un jeune garçon que l’on pourrait qualifier de différent des autres. Alexis courait….toujours. Il croyait être un étalon dans un corps d’homme.  D’ailleurs, celui que l’on surnomme «le Surcheval» hennissait comme son animal favori et se fouettait les cuisses pour préparer ses muscles à mieux courir. La légende veut qu’il ait fait la course contre plusieurs chevaux et qu’il aurait gagné le pari à toutes les fois. Il aurait même fait la course contre un train! L’anecdote la plus connue d’Alexis le Trotteur est la suivante:
Un jour, il se trouvait au quai de La Malbaie avec son père qui devait partir pour Bagotville à bord du bateau de 11h, Alexis voulait embarquer avec lui ce que le père refusa. Le jeune homme lui aurait alors dit: « Quand vous arriverez à Bagotville, je prendrai les amarres du bateau. » Alexis aurait alors couru chercher un fouet pour se stimuler et aurait entreprit le voyage au trot, soit un trajet de 146 kilomètres! À l’arrivée du bateau à Bagotville à 23 h, soit 12h plus tard, Alexis était sur le quai attendant son père fier comme un paon sous le regard ahuri de ce dernier.
Ce qui est fascinant de cette histoire, c’est le côté unique d’Alexis. Aujourd’hui, ce même Alexis aurait sans doute une étiquette sur le front: Autiste? TDAH? Déficient intellectuel? À cette époque, ces diagnostics n’existaient pas, alors on ne saura jamais ce qu’il en était. Par contre, bien qu’il ait été différent, cet homme a tout de même marqué l’histoire, du moins le folklore québécois.
alex
Il se croyait un cheval, oui et alors? Il roulait tout de même sa bosse et faisait sa besogne. En fait, il construisait des fours à pain et était qualifié par nul autre que Félix-Antoine Savard comme étant très habile .
Sa mère, qui avait 14 enfants à la maison, l’envoyait courir dehors (on la comprend….). En courant comme ça, notre Alexis est devenu un athlète. Parce que dans les faits, avait-il une ossature si spéciale? Non et je vous le confirme tout de suite, puisque des spécialistes ont examiné ses os après sa mort et notre homme n’avait rien de plus que vous et moi. C’est plutôt l’entraînement qu’il faisait à courir encore et toujours qu’il l’a rendu dans une telle forme.
Alors je me dis: si vous avez un enfant qui est (disons-le sans étiquette pour ne pas brusquer personne) très actif. Vous avez peut-être un petit Alexis le Trotteur à la maison. Faites-lui donc courir le pâté de maisons une fois ou deux. Peut-être que vous découvrirez qu’un petit cheval sommeille en votre enfant et que celui-ci a besoin de dégourdir ses pattes plus souvent que les autres. Je pousse même l’audace en vous disant ceci: Peut-être que le petit tannant de la classe, celui qui bouge toujours et qui n’écoute pas vraiment sera peut-être dans cinquante ou cent ans, une nouvelle légende du folklore québécois!
La prochaine fois que vous passerez à Clermont, faites un petit détour au «Parcours des Berges Alexis le Trotteur» avec vos enfants. Vous y verrez une statue de centaure faite en l’honneur de cet homme et racontez son histoire à vos petits; parce que nos ancêtres peuvent eux aussi être des modèles et des super-héros!
Monument en l'honneur d'Alexis Lapointe (1860-1924) inauguré le 8 août 2010 au parc municipal Des Berges de Clermont (QC). Il était réputé pour être un des plus grands coureurs de son époque.

Monument en l’honneur d’Alexis Lapointe (1860-1924) inauguré le 8 août 2010 au parc municipal Des Berges de Clermont (QC). Il était réputé pour être un des plus grands coureurs de son époque.

Texte: Jean Berg