mon Baie-Saint-Paul Personnalité du jour

Voici Marylène Thibault qui nous présente Pays’Art!

DSC_0821

La semaine dernière, je vous ai parlé d’agro-alimentaire, aujourd’hui je vous parlerai d’agro-artistique. Plus précisément, le circuit artistique en milieu agricole de Pays’Art. Et bien entendu de sa responsable Marylène Thibault.

De quécé qu’cé ça Pays’Art? « C’est un circuit agro-artistique qui permet de découvrir les paysages agricoles et les producteurs de la région. Ce sont des oeuvres éphémères (land art) et originales qui sont créées spécialement pour chacun des sites. Les oeuvres se découvrent en visite libre sous forme de circuit et le but est de valoriser la profession agricole et de permettre une liaison entre l’agriculture et le tourisme».

Land art? Wikipédia me répond 😉 «Une tendance de l’art utilisant le cadre et les matériaux de la nature. Le plus souvent, les œuvres sont à l’extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l’érosion naturelle».

Crédit photos: Pays'art

Crédit photos: Pays’art

Crédit photos: Pays'art

Crédit photos: Pays’art

L’appel de projets est lancé et les artistes ont jusqu’au 8 mai pour s’inscrire. Ensuite, ceux-ci auront de la mi-mai jusqu’au 6 juillet pour installer leurs oeuvres. L’appel est pour tous, pas seulement pour les vieux routiers. Chaque année, il y a autant d’amateurs que de professionnels qui participent. Deux fois sur trois, c’est une oeuvre amateur qui a gagné! Ça peut être une belle vitrine et opportunité pour eux. Il y a quelques conditions certes, mais pas vraiment de règles. L’important c’est que les œuvres soient bien perçues et rejoignent le plus de monde possible. À noter que les artistes qui auront utilisé des matériaux recyclés obtiendront plus de points.

Comme l’organisation ne veut pas nécessairement grandir, j’ai demandé à Mme Thibault son idéal pour Pays’Art et elle m’a répondu qu’elle aimerait faire un évènement autour de chaque site, un genre de fête au village. Une occasion de se réunir dans des endroits qui ont peut-être moins de festivals et d’activités.

Cette année, le circuit sera composé de cinq sites : Les Jardins des Chefs aux Éboulements, La Cidrerie des Vergers Pedneault à L’Isle-aux-Coudres, la Ferme Simon Audet à Saint-Hilarion, le Centre Jardin de la Baie et Gestion et Environnement GD à Baie-Saint-Paul. Il y aura deux demi-journées organisées durant les journées de la culture pour permettre aux gens de faire le tour des différentes installations en visite guidée.

Et si on parlait de Mme Marlène Thibault? Cette dame originaire de l’Estrie est dans la région depuis treize ans. La raison principale qui l’a amenée ici est au niveau de l’emploi. Elle qui a étudié en architecture du paysage à Montréal et en aménagement du territoire et développement régional à Québec, cherchait bien entendu un emploi dans une région et non dans un centre urbain. Lorsqu’elle est arrivée, elle a débuté à La Malbaie dans un projet pour dynamiser la rue Principale et ses environs. Suite à ces dix-huit mois en poste, elle sera en congé de maternité. Plusieurs centaines de couches et de nuits de non-sommeil plus tard, elle obtiendra un poste à la MRC de Charlevoix en tant qu’aménagiste régionale. Sa principale fonction est le PDZA ce qui veut dire le plan développement de la zone agricole.

Voilà mes grandes lignes de Pays’Art et de sa responsable, j’ai bien hâte que cela commence et assurément je vais suivre et visiter ces installations. Si vous aussi vous voulez en apprendre davantage sur ce circuit artistique ou pour placer une candidature en tant qu’artiste, cliquez ICI

DSC_0828

DSC_0826

 

Crédit texte et photos de Marlène Thibault: Jean Berg