Gens de chez-nous mon Saint-Siméon Nos Charlevoisiens

Alex Perron ! « Charlevoix, c’est beau partout, mais encore plus à Port-au-Persil »

Capture d’écran 2017-03-08 à 08.39.23

Un portrait de Marc Larouche

Vous ne le savez peut-être pas, mais l’un des animateurs-humoristes les plus en vue au Québec est originaire de Charlevoix. Alex Perron a vu le jour à Port-au-Persil, tout à côté de Saint-Siméon.

S’il a quitté très jeune pour ensuite aménager à Montréal afin d’y poursuivre sa carrière, ce sera toujours du sang de Charlevoix qui coulera dans ses veines.

«Charlevoix, c’est beau partout, mais encore plus à Port-au-Persil», dit-il, enthousiaste. Ses parents sont nés tous les deux dans Charlevoix. «Ma mère, Ginette Perron, a vu le jour à L’Île-aux-Coudres dans une famille de 17 enfants !!! Bravo à ma grand-mère !

Mon père, Claude Bouchard, est né à Port-au-Persil dans une famille de 8 enfants», dit celui qui a encore l’immense chance d’avoir sa grand-mère paternelle, Thérèse Bouchard.

IMGP2543

«Elle est âgée de 96 ans, est «top shape» et vit toujours dans sa maison de Port-au-Persil, la maison que l’on a toujours connue ! Chaque année, de plus avec elle, est un cadeau de la vie que l’on apprécie à sa juste valeur».

14991144_10157761380820252_5944705404377028152_o-1

Alex est déménagé à Québec à l’âge de 5 ans. «J’ai fait mes études primaires et secondaires à Beauport. J’ai plein de bons souvenirs de cette époque, mais je dirais que le plus marquant, c’est celui d’avoir rencontré mes profs de français, Marc-André et Serge, qui m’ont fait découvrir le théâtre et l’improvisation. C’est là que la première lumière de la scène s’est allumée dans ma tête. Je ne savais pas que j’allais en faire une carrière à cette époque, mais la graine était semée et je les en remercie».

Des souvenirs, il en garde aussi plusieurs de Charlevoix. «J’ai toujours passé mes vacances d’été à Port-au-Persil avec Richard et Manon, cousin et cousine, chez ma grand-mère à jouer dans le bois, glisser à la chute de Port-a-Persil. Ce sont mes plus beaux souvenirs».

IMGP2444

À 16 ans, le premier travail qu’Alex a occupé fut à la poterie de Port-au-Persil. «C’était avec Esther Legault. Je l’ai vécu comme une belle et douce transition de l’adolescence vers les premières responsabilités de gagner un peu sa vie».

Le coeur dans Charlevoix

Alex habite maintenant Boucherville en banlieue de Montréal. Il travaille comme humoriste, animateur, chroniqueur sur scène, à la télé et à la radio. Mais une partie de lui est toujours dans notre coin de pays.

«Je ne pourrai jamais me passer de Port-au-Persil. C’est là que sont mes racines, ma famille. Il y a quelques années, j’ai acheté une petite maison de campagne avec ma fabuleuse tante Jojo, juste à côté de chez ma grand-mère ! C’est notre petit paradis et ça me rend profondément heureux. C’est comme mélanger les souvenirs de l’enfance et ceux du présent. C’est aussi avoir ma place chez moi. Mon oasis de paix, pour moi, c’est très important.»

Capture d’écran 2017-02-27 à 20.24.32

Dans son travail, Alex mène une vie très active où tout va vite. «Se retrouver chez moi, à Port-au-Persil, ça me permet de reprendre mon souffle et de m’arrêter». De fait, lorsqu’il revient dans son chez lui, en nature, de son propre aveu, il ne fait que profiter de la vie.

«Honnêtement, je ne fais rien de très grandiose. Pour moi, tous les jours, descendre au quai de Port-au-Persil, m’asseoir, regarder le fleuve, la chute, jaser avec des gens que l’on connaît depuis toujours, ça me va amplement. Marcher sur la plage, faire de la photo, ne rien faire, juste être étendu dans ma chaise sur mon terrain devant mon étang.»

Cap saumon

Comme tout Charlevoisien qui se respecte, il connaît ses classiques. «Je ne crache jamais sur un « Veilleux » et une poutine du casse-croûte de Saint-Siméon.

Reviendra-t-il y résider un jour ? «Je ne sais pas si je reviendrai un jour vivre à Port-au-Persil, mais je sais très bien que je ne pourrai jamais m’en séparer. C’est impensable. Quand ça fait trop longtemps que je n’y suis pas allé, ça me manque beaucoup ! Voir ma famille et m’effoirer sur mon terrain, ça s’inscrit à côté du mot «petit bonheur».

Studio_1587

Crédit photo:

Cap au saumon: Alex Perron

Escalade aux Palissades.

Photo en noir et blanc, Alex et sa cousine Manon.

Photos de famille des années 80

Alex en gros plan: Crédit studio 1587.

 

1 Commentaire

  • Bravo ALex cest tres beau Charlevois ,,,,moi je vien de port au quille saint Siméon
    Et j’ai vu ton chalet tres jolie